Des Palestiniens arrêtés avec des bombes artisanales près du tribunal militaire
Rechercher

Des Palestiniens arrêtés avec des bombes artisanales près du tribunal militaire

Pour la deuxième fois ce mois-ci, la police a arrêté un adolescent qui tentait d'introduire des explosifs dans le tribunal de la région de Naplouse

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Le poste de la police des frontières à l'endroit où un adolescent a été arrêté pour avoir dissimulé des bombes artisanales qu'il voulait activer dans le tribunal militaire près de Naplouse, le 24 mai 2017   (Police israélienne)
Le poste de la police des frontières à l'endroit où un adolescent a été arrêté pour avoir dissimulé des bombes artisanales qu'il voulait activer dans le tribunal militaire près de Naplouse, le 24 mai 2017 (Police israélienne)

Deux Palestiniens ont été arrêtés à un point de contrôle à proximité d’un tribunal militaire mercredi, lorsque la police a découvert que l’un d’entre eux transportait deux bombes artisanales.

C’est le deuxième incident similaire en deux semaines, a fait savoir la police.

Les suspects — un adolescent et un adulte – ont été arrêtés alors qu’ils tentaient de franchir le point de contrôle de Sallem situé aux abords du tribunal militaire, à proximité de Naplouse, a indiqué la porte-parole de la police Louba Samri.

Les deux individus « ont attisé la suspicion » des autorités au carrefour et ont été appelés à subir un contrôle secondaire. Au cours de cette recherche, les gardes-frontières ont trouvé les deux explosifs dissimulés sur l’adolescent, a annoncé la police.

Deux bombes artisanales qui auraient été trouvées sur un adolescent palestinien aux abords du tribunal militaire à proximité de Naplouse, le 24 mai 2017 (Crédit : porte-parole de la police)
Deux bombes artisanales qui auraient été trouvées sur un adolescent palestinien aux abords du tribunal militaire à proximité de Naplouse, le 24 mai 2017 (Crédit : porte-parole de la police)

Les deux suspects ont été identifiés comme étant des résidents du camp de réfugiés de Jénine. Ils ont été remis aux forces de sécurité et subiront un interrogatoire, a dit la police, se référant aux services de sécurité du Shin Bet.

Les sapeurs pompiers israéliens ont été convoqués sur la scène et ont désactivé la bombe.

Un incident similaire était survenu le 10 mai. Un adolescent palestinien avait été arrêté, dissimulant sur lui des bombes artisanales au carrefour de Sallem.

Un interrogatoire initial avait révélé que le suspect, un mineur issu du camp de réfugiés de Jénine situé au nord de la Cisjordanie, avait programmé d’activer les bombes dans la salle d’audience du tribunal, selon la police.

L’équipe du Times of Israël a contribué à cet article

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...