Des Palestiniens ont ouvert le feu sur une implantation du sud de Jérusalem
Rechercher

Des Palestiniens ont ouvert le feu sur une implantation du sud de Jérusalem

Aucun blessé n'a été signalé après que des coups de feu ont été tirés depuis une voiture devant le kibboutz Migdal Oz, près d'un village palestinien, l'armée recherche le tireur

Soldats israéliens pendant une opération d'arrestation dans le centre de la Cisjordanie, le 23 février 2017. Illustration. (Crédit : unité des porte-paroles de l'armée israélienne)
Soldats israéliens pendant une opération d'arrestation dans le centre de la Cisjordanie, le 23 février 2017. Illustration. (Crédit : unité des porte-paroles de l'armée israélienne)

Des coups de feu ont été tirés depuis une voiture avec des plaques d’immatriculation palestinienne près de l’implantation de Migdal Oz en Cisjordanie dimanche soir. L’armée israélienne a évoqué une tentative d’attaque terroriste.

L’armée a indiqué qu’il n’y a eu aucun blessé et que les coups de feu n’ont pas fait de dégâts.

L’armée a lancé une recherche pour arrêter l’auteur des tirs, qui a fui immédiatement. Dans le cadre de cette chasse à l’homme, l’armée a mis en place des barrages routiers à l’entrée du village palestinien de Beit Fajjar, à 8 kilomètres au sud de Bethléem.

« Les troupes de l’armée israélienne a bloqué les sorties du village de Beit Fajjar dans le cadre de ses recherches pour arrêter le terroriste. Des permis de sortie seront accordés sur la base des décisions des forces de sécurité », a indiqué l’armée.

« De plus, des soldats continuent de fouiller la région », a ajouté l’armée.

Selon l’armée, la fusillade a eu lieu près de l’entrée nord de Migdal Oz.

Le kibboutz jouxte la ville d’Efrat, dans le Gush Etzion, au sud de Bethléem.

Au début du mois, les forces de sécurité israéliennes avaient fait fermer un atelier de fabrique d’armes à Beit Fajjar.

Les forces israéliennes ont confisqué un four à bois dans cette structure qui serait impliqué dans la production d’armes à feu artisanales susceptibles d’être livrées à des groupes terroristes.

Samedi soir, quatre soldats de l’armée israélienne ont été légèrement blessés quand une voiture aux plaques d’immatriculation palestiniennes leur a foncé dedans près de l’entrée de la ville de Husan, en Cisjordanie.

Le chauffeur, âgé de 21 ans, s’est rendu samedi soir et a affirmé qu’il s’agissait d’un accident, causé par les routes sinueuses et le manque d’éclairage public.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...