L’auteur de l’attaque à la voiture-bélier se rend, dit que c’était un accident
Rechercher

L’auteur de l’attaque à la voiture-bélier se rend, dit que c’était un accident

Les habitants du village palestinien de Husan disent avoir averti par le passé des dangers que courent les soldats de Tsahal sur les routes du village

Des soldats israéliens se tiennent près du lieu d'une attaque présumée à l'entrée du village de Husan, en Cisjordanie, le 23 juin 2018. (Flash90)
Des soldats israéliens se tiennent près du lieu d'une attaque présumée à l'entrée du village de Husan, en Cisjordanie, le 23 juin 2018. (Flash90)

Un Palestinien de Cisjordanie soupçonné d’avoir mené une attaque à la voiture-bélier contre des soldats de l’armée israélienne samedi soir s’est rendu quelques heures plus tard et a déclaré aux autorités israéliennes qu’il s’agissait d’un accident de la route.

Quatre soldats de Tsahal qui patrouillaient à pied ont été légèrement blessés lorsqu’une voiture portant une plaque d’immatriculation palestinienne les a percutés près de l’entrée du village de Husan, en Cisjordanie, samedi.

Le conducteur, âgé de 21 ans, s’est rendu aux forces de sécurité pendant la nuit de samedi à dimanche. La vidéo de sa reddition aux soldats de Tsahal a été diffusée sur les réseaux sociaux.

Dans la vidéo, le conducteur suspecté est vu s’approchant d’un point de contrôle de Tsahal en compagnie d’un groupe de sympathisants. Après avoir fait ses adieux, l’homme palestinien marche vers les soldats, leur parle et est ensuite emmené.

شاهد الشاب محمد شحادة من مخيم الدهيشة يقوم بتسليم نفسه لقوات الاحتلال على حاجز النشاش جنوب بيت لحم.واكد الشاب شحاده ان ما جرى معه لا يتعدى كونه حادث سير ، حيث تفاجىء بمجموعة من جنود الاحتلال في منطقة معتمه مما تسبب بوقوع الحادث.

Posted by ‎بيت لحم الحدث‎ on Saturday, 23 June 2018

Selon la chaîne d’information Hadashot, le chauffeur a déclaré qu’il n’avait pas eu l’intention de foncer avec sa voiture sur les soldats de Tsahal et a maintenu qu’il s’agissait d’un accident de la route.

Selon le rapport, le conducteur est connu des forces de sécurité et son frère a été arrêté il y a deux jours.

Le député Likud Yehudah Glick a posté sur sa page Facebook une déclaration qu’il a reçue des habitants du village de Husan, dans laquelle ils souhaitaient expliquer comment l’accident s’est produit. Glick a dit qu’il a reçu la déclaration en anglais de « ses amis à Husan » qui lui ont demandé de la publier.

« Les premiers comptes rendus indiquaient qu’il s’agissait d’un attentat terroriste à la voiture-bélier », ont écrit les habitants au sujet de l’incident. « Ce n’était pas le cas. Immédiatement après l’accident, les habitants palestiniens de la localité ont porté secours aux soldats et appelé une ambulance palestinienne ».

« Le chauffeur s’est rendu à la police et a déclaré que c’était un accident et qu’il avait eu peur de se faire tirer dessus par les soldats s’il était resté (ce qui serait probablement arrivé). Nous avons mis en garde les commandants de l’armée contre les dangers que courent les soldats qui marchent en plein milieu des rues de la ville. Les rues sont sombres et il y a beaucoup de virages sans visibilité et les automobilistes ne respectent pas toujours leur voie de circulation, de sorte qu’un accident comme celui-là était prévisible ».

Un soldat israélien est transféré à l’hôpital Shaarei Tzedek à Jérusalem, après avoir été blessé dans un présumé attentat à la voiture bélier en Cisjordanie, près du village de Husan, le 23 juin 2018. (Hadas Parush/Flash90)

Les riverains ont indiqué qu’ils avaient signalé le problème après avoir vu des soldats qui ont failli être percutés « en plein jour. La nuit, la situation est encore pire ».

« Il aurait mieux valu recueillir des informations exactes avant d’affirmer qu’il s’agissait d’une attaque terroriste, alors qu’en fait, ce n’était pas le cas », peut-on lire dans le communiqué.

Samedi soir, Tsahal a indiqué que des soldats qui patrouillaient à pied en Cisjordanie ont été légèrement blessés lorsqu’une voiture a tenté de les écraser lors d’une attaque terroriste présumée.

L’incident s’est produit aux abords de Husan, à la jonction Al Khader près de l’implantation de Beitar Illit en Cisjordanie, dans le Gush Etzion.

Les soldats blessés ont reçu les premiers soins médicaux sur place et ont été transférés à l’hôpital Shaare Zedek à Jérusalem, a indiqué l’armée.

Vue du village de Husan en Cisjordanie, le 25 novembre 2013. (Nati Shohat/Flash90)

Plus tôt ce mois-ci, les soldats israéliens ont déjoué une tentative d’attentat à la voiture-bélier dans la ville de Hébron, au sud de la Cisjordanie. Le conducteur du véhicule a tenté d’écraser des soldats en poste sur une route menant au Tombeau des Patriarches mais a été abattu par les militaires, selon Tsahal.

L’armée a déclaré que le terroriste palestinien a d’abord tenté de renverser un officier et un autre soldat avec un petit tracteur.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...