Des prisonniers palestiniens protestent après la mort d’un détenu en Israël
Rechercher

Des prisonniers palestiniens protestent après la mort d’un détenu en Israël

Aziz Awizat, emprisonné pour avoir programmé de faire exploser des bâtiments à Jérusalem, est décédé à l'hôpital suite à un problème cardiaque ; Il avait attaqué un gardien

La prison Eshel, au sud de Beer Sheva. Illustration. (Crédit : Moshe Shai/Flash90)
La prison Eshel, au sud de Beer Sheva. Illustration. (Crédit : Moshe Shai/Flash90)

Les détenus palestiniens incarcérés dans des prisons israéliennes ont manifesté dimanche après la mort d’un prisonnier qui avait été hospitalisé après avoir agressé un gardien.

Aziz Awizat, condamné à une peine de 30 ans pour avoir programmé de faire exploser des immeubles à Jérusalem en sabotant des canalisations de gaz, est mort alors qu’il se trouvait à l’hôpital Asaf Harofeh où il était soigné pour une maladie cardiaque, dimanche.

Aucun autre détail n’a encore filtré sur son décès.

Dimanche soir, les détenus ont commencé à taper dans les portes et à hurler pour protester contre la mort d’Awizat, selon des articles parus dans les médias en hébreu.

Aziz Awizat (Crédit :Autorisation du Shin Bet)

Ces perturbations ont été rapportées à la prison Eshel, située près de Beer Sheva, où Awizat, 53 ans, était incarcéré, ainsi qu’à la prison de Ketziot, dans le désert du Negev, et à la prison de Gilboa, en basse Galilée.

Suite à sa mort, le service pénitentiaire a renforcé le nombre de gardes à la prison Eshel par crainte d’éventuelles émeutes, a fait savoir Haaretz.

Le 7 mai, Awizat avait été accusé d’avoir agressé un garde avec de l’eau bouillante. Le garde avait été brûlé au torse.

Awizat, un habitant du quartier de Jabel Mukaber, à Jérusalem-Est, avait été arrêté en 2014 et condamné pour avoir tenté de provoquer des explosions dans un certain nombre de logements abritant des Israéliens à Jérusalem-Est en endommageant des canalisations de gaz.

Explosion de gaz à Gilo, Jérusalem, dans la nuit du 19 au 20 janvier janvier 2014 (Crédit ; Yonathan Sindel/Flash 90)

Le Shin Bet avait fait savoir que lors de son interrogatoire, l’homme avait expliqué qu’une explosion accidentelle au gaz qui avait fait trois morts à Jérusalem lui avait servi de source d’inspiration.

Il avait également été condamné pour tentative de meurtre après avoir attaqué un homme juif à l’aide d’une hache dans la Vieille Ville de Jérusalem, en 2012.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...