Des pro-palestiniens disposent 4 500 paires de chaussures en plein Bruxelles
Rechercher

Des pro-palestiniens disposent 4 500 paires de chaussures en plein Bruxelles

La protestation symbolise le nombre de morts dans des affrontements entre Palestiniens et Israël, mais elle est critiquée parce qu'elle fait écho au mémorial de l'Holocauste

Une femme prend une photo d'une installation mise en place par une organisation civique mondiale, Avaaz, avant la réunion du Conseil de l'UE à Bruxelles le 28 mai 2018. (AFP PHOTO / JOHN THYS)
Une femme prend une photo d'une installation mise en place par une organisation civique mondiale, Avaaz, avant la réunion du Conseil de l'UE à Bruxelles le 28 mai 2018. (AFP PHOTO / JOHN THYS)

Des activistes pro-palestiniens ont placé 4 500 paires de chaussures à l’extérieur du lieu de réunion des ministres des Affaires étrangères de l’Union européenne à Bruxelles pour protester contre les morts palestiniens depuis 2008.

L’action de protestation, organisée par le groupe Avaaz, a couvert la place Jean Rey de chaussures données par des citoyens de toute l’Europe, au cours de la semaine précédant la réunion du Conseil de l’Union européenne à Bruxelles. Les organisateurs ont hissé une banderole sur laquelle on pouvait lire « Les vies palestiniennes comptent ».

Quelque 4 500 personnes, dont plusieurs dizaines d’Israéliens, sont mortes dans les hostilités entre Israël et les Palestiniens depuis 2008.

Le groupe Avaaz a déclaré que son initiative était un « appel aux gouvernements de l’UE à protéger la vie des Palestiniens en refrénant la violence du gouvernement israélien ».

Les détracteurs de l’initiative, dont Nicole Seekles, une partisane d’Israël aux Pays-Bas, ont précisé sur Facebook que l’exposition évoquait de manière inappropriée les tas de chaussures exposées à l’ancien camp de la mort nazi d’Auschwitz-Birkenau en Pologne.

D’autres ont noté que la manifestation n’incluait aucune mention des presque 4 000 Palestiniens morts dans la guerre civile syrienne qui a éclaté en 2011, principalement des forces de Bashar el-Assad dans la guerre du gouvernement contre les musulmans sunnites.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...