Des rabbins Habad prennent leur 1e photo post-COVID, et écopent d’une amende
Rechercher

Des rabbins Habad prennent leur 1e photo post-COVID, et écopent d’une amende

Les autorités du Kazakhstan ont sanctionné les rabbins pour avoir violé les règles de distanciation sociale du pays d'Asie centrale

Des rabbins Chabad de toute l'ancienne Union soviétique posent pour une photo de groupe à Almaty, au Kazakhstan, le 29 juillet 2021.(Crédit : Yehezkel Itkin via JTA)
Des rabbins Chabad de toute l'ancienne Union soviétique posent pour une photo de groupe à Almaty, au Kazakhstan, le 29 juillet 2021.(Crédit : Yehezkel Itkin via JTA)

JTA – Tout évènement du mouvement Habad-Loubavitch se termine par la traditionnelle photo de groupe.

Cette tradition, qui couvre le mouvement hassidique international, crée bien plus qu’un souvenir. Elle a également permis de créer des archives visuelles qui donnent une aperçu de la croissance du mouvement Habad, qui est passé d’un petit groupe au 18e siècle dans ce qui était alors l’empire russe à un mouvement mondial avec des succursales dans des dizaines de pays.

Le mois dernier, au Kazakhstan, la séance photo a eu une saveur douce-amère : une amende pour avoir enfreint les règles interdisant les grands rassemblements pendant la pandémie de COVID-19.

Plus de 200 rabbins Habad s’étaient réunis à Almaty, la plus grande ville de cette république d’Asie centrale. Leur photo, prise à l’extérieur de l’hôtel Rixos, a attiré l’attention des autorités locales confrontées à l’aggravation de la pandémie dans un pays où seul un quart de la population est vacciné. Elles ont infligé une amende d’environ 200 dollars à la synagogue centrale d’Almaty pour avoir enfreint les mesures de distanciation sociale, a rapporté lundi l’agence de presse Kazinform.

Elchanan Cohen, le grand rabbin de la région d’Almaty, n’a pas répondu immédiatement à une demande de commentaire de la Jewish Telegraphic Agency concernant l’amende.

Le rassemblement était important pour plusieurs raisons.

Il s’agissait de la première photo de groupe officielle à grande échelle pour Habad depuis l’apparition de la pandémie de COVID-19 au début de l’année dernière. C’était également le 77e anniversaire de la mort, à Almaty, du rabbin Levi-Yitzchak Schneerson, le père du dernier chef spirituel du mouvement, Menachem Mendel Schneerson, et le premier rassemblement depuis que le gouvernement kazakh a ajouté la tombe de l’aîné des Schneerson à sa liste des sites du patrimoine national l’année dernière.

L’événement a réuni deux rabbins qui entretiendraient des relations difficiles : Berel Lazar, chef des opérations de Habad dans la majeure partie de l’ancienne Union soviétique, et Yeshaya Cohen, le grand rabbin du Kazakhstan.

Les philanthropes locaux du Kazakhstan ont permis à Cohen d’agir de manière relativement indépendante de Lazar, qui est basé à Moscou mais participe aux activités de Habad dans toute la région. Cette dynamique a conduit à des tensions, selon de nombreux rapports, et le fait que les deux hommes ont posé ensemble témoigne d’un retour à la normale, selon Zvika Klein, un journaliste pour Makor Rishon qui se spécialise dans les nouvelles du monde juif.

Avec 200 hommes présents, le rassemblement était bien loin des réunions précédentes. Plus de 6 000 rabbins ont posé lors de la conférence internationale annuelle 2019 des émissaires de Habad-Lubavitch – le dernier événement de ce type à ce jour. (La conférence de l’année dernière s’est déroulée en ligne et a donné lieu à une célébration virtuelle qui a duré plusieurs jours).

Des milliers de rabbins émissaires du mouvement Habad-Loubavitch prennent la pose pour leur « photo de classe » annuelle devant le siège du Habad à Crown Heights, Brooklyn, le 24 novembre 2019. (Crédit : Mendel Grossbaum / Chabad.org via JTA)

L’affluence record en 2019 a obligé le photographe de Chabad Mendel Grossbaum, qui a perfectionné ses techniques de photo de groupe au fil des ans, à passer à un objectif fisheye à ultra grand angle. Son appareil classique ne pouvait plus capturer tout le monde devant le siège de Habad, dans le quartier de Crown Heights, à Brooklyn.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...