Israël en guerre - Jour 141

Rechercher

Des réservistes demandent que leur ex-chef soit écarté de la cérémonie des Flambeaux

Ils estiment que le lieutenant-colonel « Daled », aujourd'hui chef de l’unité d'élite Duvdevan, s'est prévalu à tort de blessures aux yeux suite au conflit avec Gaza de 2014

Le Lt. Col. 'Daled,' commandant de l’unité d’élite Duvdevan. (Crédit : Armée israélienne)
Le Lt. Col. 'Daled,' commandant de l’unité d’élite Duvdevan. (Crédit : Armée israélienne)

Une compagnie de parachutistes réservistes a demandé, jeudi, à la ministre des Transports Miri Regev de reconsidérer le choix de leur ex-commandant de bataillon, aujourd’hui en charge de l’unité d’élite Duvdevan de l’armée israélienne, pour allumer un flambeau lors de la cérémonie de Yom HaAtsmaout.

Ils reprochent en effet à l’officier d’avoir menti sur un incident survenu lors des combats dans la bande de Gaza en 2014.

L’ancien commandant de la compagnie, identifié par ses initiales en hébreu, « Shin Resh », a écrit que le lieutenant-colonel « Daled » avait prétendu avoir été blessé à l’œil durant les combats, et avoir attendu jusqu’au matin avant d’être évacué de Rafah pendant l’opération Bordure protectrice.

Selon ce même document, Daled aurait été blessé par des éclats d’obus lors de l’explosion provoquée d’une structure par l’armée israélienne, et non lors de combats avec l’ennemi.

Tsahal a corroboré la version des événements donnée par Daled.

En raison des règlements militaires en vigueur en matière de sécurité de l’information, ni l’identité ni le visage du chef de l’unité d’élite Duvdevan ne peuvent être connus, ce qui signifie que l’allumage du flambeau et la courte allocution se feront à visage couvert, comme cela se pratique couramment.

La lettre, signée par 15 soldats et commentée par le site d’information Ynet, évoque dans le détail l’incident survenu le 19 juillet 2014 lorsque les soldats sont tombés sur l’entrée d’un tunnel, à proximité d’une structure préfabriquée.

À ce moment-là, Daled n’était pas avec eux. L’escouade s’est alors séparée en deux groupes, l’un chargé de surveiller le tunnel et l’autre, de sécuriser le secteur.

« C’est alors qu’un terroriste est sorti de la structure préfabriquée : il a commencé à tirer. Dans la fusillade, le sergent Bnaya Rubel a été blessé : il devait succomber plus tard à ses blessures », lit-on dans la lettre.

« Le premier sur place a été un char, qui a tiré sur la structure préfabriquée et l’a démolie. »

Le sergent-chef Bnaya Rubel, 20 ans, tué au cours de l’opération Edge. (Crédit photo : Armée israélienne)

C’est ensuite que le commandant du bataillon est arrivé : l’escouade s’est alors à nouveau divisée en deux groupes, l’un chargé de s’occuper de Rubel et l’autre, de sécuriser la zone.

« Lorsque nous nous sommes aperçus qu’il y avait une autre structure préfabriquée, j’ai ordonné à tout le monde de se mettre à plat ventre et de tirer dans sa direction avec un lance-grenades. Daled ne s’est pas mis à plat ventre. Il était agenouillé lorsque nous avons tiré sur la structure préfabriquée et il a été touché à l’œil, blessé par des éclats d’obus », poursuit la lettre.

« Dans les interviews qu’il a données par la suite, il a affirmé qu’il nous avait caché sa blessure et qu’il avait continué à se battre jusqu’à son évacuation au matin », indique la lettre. Il aurait soutenu que les soldats présents l’avaient tous entendu crier quand il a été touché.

Selon les soldats [signataires de cette lettre], Daled aurait également menti sur le fait qu’un terroriste avait commis un attentat-suicide devant la structure et que le détachement avait entendu des explosions et tué quatre terroristes avant son évacuation.

« Après avoir été blessé, il a été pris en charge par un véhicule blindé de transport de troupes, et dix minutes plus tard, il était en Israël. Il n’était pas plus tard que 21 heures, donc bien avant le matin », a déclaré Shin Resh, ajoutant que dans le récit officiel, l’histoire des grenades et des terroristes avait été ajoutée à tort.

Toujours selon la lettre, lorsque les soldats se sont retirés de Gaza, Daled a contacté Shin Resh pour lui demander de dire aux enquêteurs diligentés suite à l’incident qu’il avait été présent tout au long des événements.

Le lieutenant-colonel « Daled », commandant de l’unité d’élite Duvdevan. (Crédit : Armée israélienne)

« Après deux semaines et demi de combats, on nous accordé une permission et on nous demandé de témoigner dans le cadre de l’enquête qui a également entendu des officiers qui n’étaient même pas présents au moment des faits. Quand ils se sont aperçus qu’un commandant de compagnie et moi-même ne corroborions pas l’histoire officielle, ils ont cessé de nous faire venir », se souvient Shin Resh.

Les soldats ont fait savoir que l’avancement de Daled ne leur posait pas problème, mais que le fait de lui confier une fonction honorifique lors de la cérémonie qui clôt Yom HaZikaron et donne le coup d’envoi des festivités de Yom HaAtsmaout, était la « ligne rouge » à ne pas franchir, qui les avait décidés à parler.

Ils ont ajouté que la famille du défunt Rubel méritait d’obtenir des réponses sur les circonstances de l’incident.

« Je n’ai aucun volonté de faire du mal ou de lui porter tort professionnellement, au sein de l’armée, mais j’ai à cœur que l’une des 12 personnes choisies dans tout le pays pour allumer un flambeau, dise la vérité, pour que tout le monde sache enfin ce qu’il en est. S’ils décident finalement de le laisser porter le flambeau, ou de le nommer chef d’état-major de Tsahal, grand bien lui fasse. Mais il faut que tout le monde sache la vérité », peut-on lire dans cette lettre.

Tsahal a réagi par un communiqué, en assurant ne pas avoir été destinataire de cette lettre et en renouvelant ses félicitations à Daled.

« Daled est un commandant courageux et droit, qui a mis sa vie en danger à plusieurs reprises afin de protéger les habitants de l’État d’Israël, allumera un flambeau au nom des soldats de Tsahal et des forces de l’ordre », a fait savoir l’armée.

Un char israélien traverse une zone volontairement non identifiée de la bande de Gaza pendant l’Opération Bordure Protectrice le 31 juillet 2014. (Crédit : Service du porte-parole de Tsahal)

Le chef du Commandement du sud de Tsahal, le major-général Eliezer Toledano, qui a dirigé la brigade des parachutistes lors de l’opération de 2014, a déclaré jeudi qu’ils avaient « chaleureusement soutenu et entouré » la famille Rubel, non sans se ranger du côté de la version des événements donnée par Daled.

« Daled a été blessé par une explosion causée par l’ennemi ou par nous-mêmes. Il y a perdu un œil, non sans continuer à se battre jusqu’au moment de son évacuation. Tout au long de l’enquête et même au-delà, le lieutenant-colonel Daled n’a pas dit autre chose : nous n’avons rien à lui reprocher », a déclaré Toledano.

Israël avait déployé des troupes au sol, dans Gaza, pendant ce conflit qui a duré sept semaines, à la suite d’affrontements avec des organisations terroristes dirigées par le Hamas.

Au total, 74 personnes – 68 soldats israéliens, dont 11 ont été tués dans des attaques de tunnels transfrontaliers, et 6 civils – sont mortes, côté israélien.

À Gaza, ce sont plus de 2 000 personnes qui ont été tuées : Israël estime le nombre de civils tués à environ la moitié, le reste étant des combattants.

La cérémonie d’allumage des flambeaux était d’ores et déjà entachée d’une controverse suite à la décision du chef de l’opposition et président de Yesh Atid, Yair Lapid, de ne pas prendre part à la cérémonie en raison des clivages profonds creusés par le projet de réforme judiciaire.

Cette décision a fait suite à des informations, publiées mardi, selon lesquelles Regev, responsable de la cérémonie, avait prévu d’interrompre la diffusion en direct de l’événement et de passer un enregistrement des répétitions si la cérémonie des flambeaux était interrompue par des manifestants antigouvernementaux.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.