Rechercher

Des soldats de Tsahal se rendent à Chypre pour l’exercice baptisé « Chariots de feu »

Des parachutistes dirigent un exercice simulant une guerre sur un terrain semblable à celui du Liban ; l'armée de l'air s'entraîne également à frapper des sites nucléaires iraniens

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Des centaines de soldats de Tsahal, y compris des forces spéciales, se sont rendus à Chypre dimanche pour participer à la dernière semaine d’un exercice majeur d’une durée d’un mois, simulant une guerre contre le groupe terroriste libanais du Hezbollah.

Selon Tsahal, les exercices – qui se déroulent conjointement avec l’armée chypriote – visent à « améliorer l’état de préparation des troupes et leur compétence dans les missions opérationnelles en territoire ennemi », en référence au Liban.

L’armée a déclaré que les troupes de conscription et de réserve de la 98e division de parachutistes, ainsi que des unités de l’armée de l’air et d’autres forces spéciales – telles que l’unité d’élite Shayetet 13 de la marine –  participent aux exercices à Chypre.

Selon Tsahal, les exercices simuleront, entre autres, l’évacuation de troupes blessées par hélicoptère et le largage de matériel logistique par des escadrons de transport lourd.

Tsahal a précisé que les exercices se dérouleraient sur différents terrains, y compris des zones urbaines et rurales en terrain montagneux, qui ressemblent au Liban.

Au cours de la dernière semaine de cet exercice majeur, baptisé « Chariots de feu », l’armée de l’air simulera des frappes aériennes sur des installations nucléaires iraniennes, au-dessus de la mer Méditerranée.

Des soldats israéliens participent à l’exercice « Chariots de feu » de Tsahal dans le nord d’Israël, en mai 2022. (Crédit : Armée israélienne)

L’exercice « Chariots de feu », qui doit durer jusqu’au 3 juin, est le plus grand exercice militaire organisé depuis des décennies.

Il est axé sur des événements soudains survenant sur plusieurs scènes en même temps, tout en se concentrant sur la lutte contre le Hezbollah soutenu par l’Iran au Liban.

Les autorités militaires ont déclaré que ces exercices visaient à améliorer la compétence et la préparation des troupes et des hauts gradés pour une guerre sur plusieurs fronts, ainsi que la coordination avec d’autres organisations d’urgence, les autorités locales et les ministères.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...