Rechercher

Des start-ups israéliennes à Dubaï pour présenter leurs inventions médicales

Des milliers d'entrepreneurs et de professionnels de la santé de toute la région sont au Dubai World Trade Center pour une conférence majeure sur la santé

Ricky Ben-David est journaliste au Times of Israël

Des employés se rendent au travail à pied le premier vendredi ouvrable dans l'émirat du golfe de Dubaï, le 7 janvier 2022. (Karim Sahib/AFP)
Des employés se rendent au travail à pied le premier vendredi ouvrable dans l'émirat du golfe de Dubaï, le 7 janvier 2022. (Karim Sahib/AFP)

Cette semaine, des représentants de 11 entreprises israéliennes sont attendus à Dubaï dans le cadre d’un déplacement organisé par le ministère israélien de l’Économie et de l’Industrie. Ils participeront à une exposition de technologies médicales de pointe dans le domaine des soins et de la santé.

L’événement annuel, Arab Health, rassemble des milliers d’entrepreneurs, d’hommes d’affaires, de professionnels de la santé et de représentants gouvernementaux du Moyen-Orient et du monde entier.  L’évènement se tiendra de lundi à jeudi au Dubai World Trade Center.

Selon les organisateurs, plus de 50 000 personnes sont attendues.

C’est la deuxième fois qu’Israël participe à cette conférence annuelle depuis la conclusion des Accords d’Abraham en août 2020, sous l’égide des États-Unis. Cet accord historique a normalisé les relations entre Israël et les Émirats arabes unis, rapidement suivis par Bahreïn, le Soudan et le Maroc.

Alors que les Israéliens entretiennent depuis longtemps des liens commerciaux et sécuritaires discrets avec les Émirats arabes unis, l’accord de normalisation a été perçu comme une aubaine économique, avec un accès accru au centre mondial des affaires et du transport maritime de Dubaï, en plus du tourisme et de l’énergie.

En novembre dernier, le consul général d’Israël à Dubaï, Ilan Sztulman Starosta, a déclaré que le commerce bilatéral entre Israël et les EAU avait atteint environ 700 millions de dollars depuis la signature des accords.

L’administration du commerce extérieur du ministère de l’Économie et l’Institut israélien des exportations dirigent la délégation israélienne, qui comprend des dirigeants d’entreprises israéliennes de technologie médicale et de santé telles que TytoCare, une start-up qui a mis au point un dispositif basé sur l’intelligence artificielle permettant aux cliniciens d’effectuer des examens médicaux à distance ; Brainsway, qui a développé des traitements non invasifs pour les troubles cérébraux basés sur la stimulation magnétique transcrânienne profonde (Deep TMS) ; et Flight Medical, une entreprise qui fabrique des ventilateurs respiratoires portables pour les soins à domicile, les urgences, les transports et les hôpitaux.

La start-up israélienne BioBeat, qui a mis au point un dispositif portable basé sur des capteurs pour aider à surveiller les patients à distance et à effectuer des relevés tels que la pression sanguine, la fréquence respiratoire et la saturation en oxygène du sang, participera également à l’événement.

TytoCare, une startup de télésanté qui a mis au point un dispositif basé sur l’intelligence artificielle permettant de réaliser des examens médicaux à distance (capture d’écran YouTube).

Dans un communiqué, le ministère de l’Économie a déclaré que les entreprises participantes devraient rencontrer des représentants gouvernementaux de la Corée du Sud, du Japon, de l’Inde et de Singapour, entre autres pays.

La ministre de l’Économie, Orna Barbivai, a ajouté que les technologies médicales font partie des principaux atouts d’Israël, les entreprises israéliennes réalisant des « développements révolutionnaires dans ce domaine. »

Mme Barbivai a affirmé que les relations d’affaires établies lors de tels événements pourraient « renforcer considérablement les exportations de services et de biens. »

Gadi Ariely, PDG de l’Institut israélien des exportations, a déclaré que l’exposition « ouvrira de nouveaux marchés pour les entreprises israéliennes vers les pays d’Asie et d’Afrique » et « positionnera l’État d’Israël comme un leader dans l’industrie de la santé dans les EAU également. »

Israël compte plus de 1 500 entreprises dans le secteur des sciences de la vie, qui est généralement divisé en quatre grands sous-secteurs – santé numérique, dispositifs médicaux, biotechnologie et thérapeutique pharmaceutique.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...