Rechercher

La mission émiratie en Israël accueille son premier forum d’affaires et d’innovation

Lors de l'événement, initié par l'ambassadeur émirati à Jaffa, des représentants du gouvernement et des chefs d'entreprise ont discuté des liens économiques

Ricky Ben-David est journaliste au Times of Israël

L'ambassadeur des Émirats arabes unis en Israël, Mohamed Al Khaja (à droite), et la directrice exécutive de Start-Up Nation Central, Wendy Singer. (Eran Beeri)
L'ambassadeur des Émirats arabes unis en Israël, Mohamed Al Khaja (à droite), et la directrice exécutive de Start-Up Nation Central, Wendy Singer. (Eran Beeri)

L’ambassade des Émirats arabes unis en Israël a accueilli mercredi à Jaffa une conférence commerciale inédite sur la technologie et l’innovation israéliennes, réunissant des représentants du gouvernement, des chefs d’entreprise et des entrepreneurs pour des discussions sur la promotion des liens commerciaux binationaux.

L’événement a été organisé conjointement avec Start-Up Nation Central, une organisation à but non lucratif qui suit de près l’écosystème technologique israélien, et le ministère israélien de l’Économie. Environ 200 personnes ont participé au sommet, dont les membres d’une délégation d’affaires parrainée par l’État des Émirats arabes unis et dirigée par le ministre d’État émirati à l’entrepreneuriat et aux PME, Ahmed Belhoul Al Falasi, et le ministre d’État au Commerce extérieur, Thani Al Zeyoudi.

Le forum d’affaires a été lancé par l’ambassadeur des Émirats arabes unis en Israël, Mohamed Al Khaja, au début de l’année, le nouvel envoyé cherchant à encourager la collaboration en matière d’innovation et d’entrepreneuriat entre les deux pays.

« En tant que peuples de la région, afin de faire progresser nos propres sociétés et nos économies, il est impératif que tous les acteurs dans cette salle et nos homologues trouvent des moyens de se pencher sur cette relation et de travailler ensemble pour ouvrir des portes, naviguer correctement et fusionner les forces respectives de nos sociétés et de nos économies », a déclaré Al Khaja lors de l’événement mercredi.

« Nous sommes fiers et enthousiastes à l’idée d’accueillir des startups, des sociétés et des joint-ventures israéliennes qui souhaitent tirer parti de la langue, de la culture et des connexions mondiales du marché dynamique des Émirats arabes unis, et de vous permettre d’exploiter la diversité des talents et le sens des affaires des Émirats », a-t-il ajouté.

« Partout où je regarde, je vois des alignements, à la fois dans nos forces et nos défis, en ce qui concerne les petites et moyennes entreprises, les startups et le tourisme. Il existe de nombreuses façons de travailler ensemble et de permettre à nos entreprises respectives de se développer des EAU vers Israël et vice-versa, » a déclaré Al Falasi, ministre d’État des Émirats arabes unis pour l’entrepreneuriat et les PME.

Parmi les participants à l’événement figuraient le ministre israélien du Tourisme, Yoel Razvozov, le directeur général du ministère israélien de l’Économie, Ron Malka, la présidente de l’entreprise alimentaire israélienne Strauss Group, Ofra Strauss, le directeur général principal du nouveau bureau israélien de la société d’investissement américaine Blackstone, Yifat Oron, et le vice-président de la division internationale de l’Autorité israélienne de l’innovation, Nili Shalev.

La ministre israélienne de l’Économie et de l’Industrie, Orna Barbivai, a déclaré que l’arrivée de la délégation des Émirats arabes unis en Israël cette semaine « nous permet de faire découvrir aux chefs d’entreprise et d’industrie émiratis en visite la richesse d’Israël en matière d’innovation, de technologie, d’entrepreneuriat et de recherche. »

« Cette conférence signifie l’établissement de liens économiques entre les deux nations et Israël continuera à renforcer les connexions commerciales et les partenariats avec les Emiratis, reconnaissant leur potentiel pour aider la croissance économique », a déclaré Barbivai.

Les participants au forum doivent tenir des réunions d’affaires à huis clos le jeudi.

L’événement de mercredi a eu lieu plus d’un an après le premier anniversaire des accords d’Abraham, l’accord historique négocié par les États-Unis qui a normalisé les liens entre Israël et les Émirats arabes unis, rapidement suivis par Bahreïn et le Maroc.

Alors que les Israéliens entretiennent depuis longtemps des liens commerciaux et sécuritaires discrets avec les EAU, l’accord de normalisation a été considéré comme une aubaine économique potentielle, avec un accès accru au centre d’affaires et de transport maritime mondial de Dubaï, en plus du tourisme et de l’énergie.

Lors d’un événement anniversaire en septembre, le ministre émirati de l’Économie Abdulla bin Touq Al-Marri a déclaré que l’activité économique avec Israël pourrait atteindre plus de 1 000 milliards de dollars au cours de la prochaine décennie.

Mercredi, le consul général d’Israël à Dubaï, Ilan Sztulman Starosta, a déclaré que le commerce entre Israël et les EAU avait atteint environ 700 millions de dollars depuis la signature des accords d’Abraham. Les pays ont conclu des accords bilatéraux dans des domaines tels que l’alimentation, l’agriculture, la santé, l’aviation, l’eau et l’énergie.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...