Des yeshivot de New York recalées dans l’examen des études laïques de la ville
Rechercher

Des yeshivot de New York recalées dans l’examen des études laïques de la ville

Parmi les 28 yeshivot de Brooklyn examinées, seulement 11 dispensent l'enseignement requis

Un Américain ultra-orthodoxe traverse une rue à Williamsburg, Brooklyn, New York. (Gil Shefler via JTA)
Un Américain ultra-orthodoxe traverse une rue à Williamsburg, Brooklyn, New York. (Gil Shefler via JTA)

Selon le Département de l’éducation de la ville de New York, la plupart des écoles juives religieuses ayant fait l’objet d’enquêtes par les autorités de la ville depuis 2017 ne dispensent pas l’éducation laïque requise.

Parmi les 28 yeshivot, ou écoles religieuses, basées à Brooklyn, examinées par le ministère, seulement 11 fournissent l’enseignement requis ou sont en bonne voie, selon une lettre du ministère publiée jeudi et rapportée par  Forward.

Douze écoles s’efforcent d’améliorer leur enseignement laïc, tandis que cinq sont considérées comme « sous-développées », ce qui signifie qu’elles n’offrent pas suffisamment d’enseignement des matières laïques et n’ont pas démontré qu’elles prévoyaient de s’améliorer, selon la lettre envoyée au ministère de l’Éducation de l’État.

Selon Forward, seules deux des yeshivot visitées ont été considérées comme entièrement équivalentes en substance par le service municipal.

« Tous les élèves méritent une éducation de haute qualité, et nous sommes prêts à travailler en collaboration avec les écoles pour améliorer l’enseignement », a déclaré Miranda Barbot, attachée de presse du ministère de l’Éducation de la ville, dans un communiqué écrit. « Nous travaillerons avec les écoles pour combler rapidement tout écart. »

Les inspections de 28 yeshivot depuis 2017 font suite à une plainte déposée en 2015, dans laquelle un groupe de diplômés de yeshivot et de parents ont allégué que leurs écoles n’enseignaient pas de matières laïques comme l’anglais et les mathématiques.

Sur les 25 écoles primaires et intermédiaires visitées lors de l’inspection, 17 enseignaient les sciences et seulement trois faisaient de la gymnastique.

Le ministère enverra ses conclusions à chacune des 28 écoles et demandera qu’un calendrier des « prochaines étapes » soit établi d’ici le 15 janvier.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...