Distanciation sociale au contrôle des passeports : un vrai fiasco
Rechercher

Distanciation sociale au contrôle des passeports : un vrai fiasco

Un journaliste a publié une photo montrant des centaines de passagers entassés ; le ministère de l'Intérieur a envoyé un responsable de l'immigration pour mettre de l’ordre

Illustration : un avion d'Etihad Airways atterrit à l'aéroport Ben Gourion d'Israël, près de Tel Aviv, le 20 octobre 2020. (Autorisation : JACK GUEZ / AFP)
Illustration : un avion d'Etihad Airways atterrit à l'aéroport Ben Gourion d'Israël, près de Tel Aviv, le 20 octobre 2020. (Autorisation : JACK GUEZ / AFP)

Un journaliste de la Douzième chaîne a publié jeudi montrant une photo montrant des centaines de personnes entassées à l’aéroport Ben Gurion çà Tel Aviv. Elle témoigne de l’impossibilité, pour les passagers qui arrivent en Israël depuis l’étranger, à respecter la distanciation sociale, une mesure de précaution essentielle contre l’infection à coronavirus, pendant que les voyageurs font la queue au contrôle des passeports.

Yoav Limor, qui a pris la photo et l’a publiée sur Twitter, a également constaté qu’il n’y avait pas non plus de séparation entre les passagers revenant de pays « rouges » à taux élevés d’infection au coronavirus, et ceux de pays « verts » à faibles taux d’infection.

Il a déclaré que cet attroupement avait été causé par une pénurie d’agents au contrôle des passeports, vers minuit.

En vertu des instructions du ministère de la Santé, les voyageurs arrivant de pays rouges doivent observer une période d’isolement de 14 jours, contrairement à ceux qui reviennent de pays verts.

Plus tard jeudi, Limor a tweeté que le ministre de l’Intérieur Aryeh Deri avait envoyé Shlomo Mor-Yosef, directeur général de l’Autorité de la population et de l’immigration, à l’aéroport pour vérifier ce qui se passait « et secouer ses employés ».

Le directeur général du ministère de la Santé Chezy Levy a déclaré plus tôt à la chaîne publique Kan que le gouvernement envisageait de durcir les restrictions en matière de dépistage du virus et de quarantaine pour les passagers en provenance de pays rouges tels que la Turquie, qui a été identifiée comme une des sources principales d’infection des voyageurs à leur retour.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...