Dix mois de prison pour un résident d’implantation pour l’attaque d’un soldat et d’un Palestinien
Rechercher

Dix mois de prison pour un résident d’implantation pour l’attaque d’un soldat et d’un Palestinien

David Or Shachar de Bat Ayin devra également dédommager financièrement ses victimes pour leurs blessures

Le militant d'extrême-droite David Or Shachar (Crédit : capture d'écran YouTube/Hakol Hayehudi)
Le militant d'extrême-droite David Or Shachar (Crédit : capture d'écran YouTube/Hakol Hayehudi)

Un résident d’une implantation de Cisjordanie a été condamné mercredi à 10 mois de prison pour avoir agressé deux Palestiniens et un soldat israélien, et mené deux autres attaques.

David Or Shachar, 21 ans, de Bat Ayin, a également été condamné à 18 mois de probation et devra dédommager financièrement ses victimes.

Or Shachar avait été jugé en décembre pour des attaques d’octobre 2013. Il avait avoué les attaques pendant son procès devant la cour du district de Jérusalem et regretté ses actions.

Lui et deux autres adolescents israéliens avaient été jugés coupable d’avoir attaqué un Palestinien avec des bâtons et du gaz poivré alors qu’il était en dehors de Bat Ayin.

Les trois hommes avaient ensuite attaqué un soldat israélien qui était intervenu pour protéger le Palestinien, ce qui avait déclenché la condamnation de l’armée et un retrait temporaire de la présence militaire dans l’implantation.

Vue de l'implantation de Bat Ayin en Cisjordanie. (Crédit : Gershon Elinson/Flash90)
Vue de l’implantation de Bat Ayin en Cisjordanie. (Crédit : Gershon Elinson/Flash90)

Or Shachar avait également été condamné pour agression aggravée, attaque d’un représentant de l’état et dégradation de propriété pour avoir jeté des pierres sur un camion palestinien en 2013, et pour avoir déraciné 35 oliviers en terre palestinienne en 2014, selon le site d’informations Walla.

Des inculpations contre les extrémistes juifs pour avoir attaqué des Palestiniens et d’autres ont été rares, et les condamnations encore plus rares. Les détracteurs accusent l’existence d’un double standard pour les attaquants juifs.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...