Israël en guerre - Jour 196

Rechercher
Les victimes du 7 octobre

Dor Malka, 29 ans : Amoureux de la vie, ami loyal au cœur de tous les groupes

Il a été assassiné par les terroristes du Hamas lors du festival de musique électronique Supernova, le 7 octobre

Dor Malka a été assassiné par les terroristes du Hamas lors de la rave-party Supernova, le 7 octobre 2023. (Autorisation)
Dor Malka a été assassiné par les terroristes du Hamas lors de la rave-party Supernova, le 7 octobre 2023. (Autorisation)

Dor Malka, 29 ans, originaire d’Eilat, a été assassiné par les terroristes du Hamas lors du festival de musique électronique Supernova, le 7 octobre.

Malka, qui vivait à Tel Aviv avec un colocataire, était allé à la rave-party organisée dans le désert pour y vendre des bijoux et des vêtements importés d’Inde, dans le cadre d’une entreprise qu’il avait ouverte il y a plusieurs années. Il avait l’habitude d’ouvrir un stand à des événements et à des fêtes variées.

Lors d’un entretien accordé au média israélien Mako, sa mère, Batya Malka, a indiqué que s’il travaillait comme entraîneur de footvolley, il voulait gagner plus d’argent.

« Il voulait qu’on ouvre ensemble un magasin à Tel Aviv, près de la plage, où j’aurais fabriqué des macramés », a-t-elle expliqué.

Avant son départ pour la rave, le vendredi soir, Malka avait parlé à sa mère, lui souhaitant « Shabbat Shalom ». Il lui avait dit qu’il partait à la fête avec Dor Avitan, son ami d’enfance.

Dans la matinée du 7 octobre, la mère d’Avitan a appelé celle de Malka pour lui faire part de l’attaque du Hamas. Le père du jeune homme, Avi Malka, est parti à sa recherche, s’aventurant aux abords du site où a eu lieu le festival de musique électronique, sur lequel il n’a pas directement pu entrer. Il est donc parti chercher son fils dans les hôpitaux locaux.

Dans la nuit du samedi au dimanche – il était environ 2h30 du matin – la famille a vu une vidéo de Malka, le montrant être emmené par des terroristes. Ils ont appris, le 10 octobre, qu’il avait été tué.

Malka avait intégré une unité de parachutistes pendant son service militaire, où il occupait un poste de personnel soignant. Il a servi à Gaza pendant la guerre de 2014.

« Il m’a toujours dit que jamais il ne voudrait retourner là-bas », a confié sa mère dans l’entretien.

Au mois de décembre, la famille a expliqué ne connaître que très peu de détails sur ce qui est arrivé à Malka pendant la fête et pendant l’attaque.

« Des milliers de personnes sont venues à ses funérailles et à la shiva« , a raconté Batya Malka. « La famille n’a que des incertitudes ; nous n’avons aucun détail sur la manière dont il a été tué, sur la manière dont il a été retrouvé, s’il a été tué par balle ; s’il a été étouffé par son sang ; nous n’avons pas de certificat de décès, personne ne nous a parlé, nous avons eu zéro information. »

Malka veut que le monde sache que son fils n’a pas été pris en otage et qu’il a été tué.

Selon elle, son fils aimait profondément les autres ; il se liait facilement à autrui, à des groupes, à ses amis, et il était toujours au milieu de l’action.

« C’était une personnalité souriante, un véritable ami et un frère merveilleux », a-t-elle ajouté.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.