Rechercher

Dora Roth, survivante de la Shoah et militante pour ses pairs, s’éteint à 92 ans

Roth s'est battue pour que les victimes des nazis bénéficient d'avantages gouvernementaux et a choqué les députés en les réduisant au silence en 2013 durant une commission

83-year-old Dora Roth fumes at politicians during a Knesset debate on the treatment of Holocaust survivors, Monday, April 29. (photo credit: image capture/Knesset Channel)
83-year-old Dora Roth fumes at politicians during a Knesset debate on the treatment of Holocaust survivors, Monday, April 29. (photo credit: image capture/Knesset Channel)

Dora Roth, survivante de la Shoah et célèbre militante des droits de l’homme, est décédée en Israël mardi à l’âge de 92 ans.

Roth était une éminente militante en Israël, qui a lutté pour octroyer aux survivants de la Shoah de meilleurs droits et améliorer leurs conditions de vie.

En 2013, Roth a choqué les membres de la commission de la Santé et du Bien-être de la Knesset en les réduisant au silence lorsque, lassée de leurs procédures, elle a vivement critiqué le gouvernement pour avoir perdu du temps dans des débats sans fin tout en abandonnant les survivants à la pauvreté.

« Ce que vous faites aux survivants est un crime et un déshonneur. L’ancien Premier ministre David Ben-Gurion a conclu un pacte, promettant que nous recevrions de l’argent pour le reste de notre vie », a déclaré Roth, une résidente de Tivon qui a immigré en Israël en 1952 après avoir perdu sa famille et subi la Seconde Guerre mondiale en Europe lorsqu’elle était enfant.

« Qu’avez-vous fait de cet argent ? » a demandé Roth, en pointant du doigt les politiciens présents. « Voir un survivant de la Shoah qui n’a pas les moyens de chauffer sa maison en hiver et qui n’a pas les moyens d’acheter de la nourriture ou des médicaments est votre crime. Je n’ai que faire de vos commissions. Ils ne signifient rien pour nous. Je suis venue jusqu’ici pour vous demander une seule chose : laissez-nous mourir dans la dignité. »

Un mois et demi après la réunion de la Knesset, Roth a rencontré le Premier ministre de l’époque, Benjamin Netanyahu, pour plaider en faveur d’un meilleur traitement des survivants de la Shoah. Netanyahu lui a dit : « J’ai été très impressionné par ce que vous avez dit, par votre passion et votre vérité. »

Roth avait alors raconté que ses parents ont été tués pendant la Shoah et qu’elle avait été emprisonnée dans les ghettos de Varsovie et de Vilnius pendant six ans. Les soldats allemands lui ont tiré deux fois dans le dos et elle a contracté la tuberculose pendant la guerre, a-t-elle dit.

« Roth était une survivante de la Shoah qui, tout au long de sa vie, a été une grande lumière pour de nombreux survivants. Elle était une voix pour eux alors qu’ils luttaient dans les commissions de la Knesset et devant les décideurs, » a déclaré la Fondation pour le bien-être des victimes de la Shoah après sa mort.

Une enquête publiée au début de l’année a révélé que plus de la moitié des survivants de la Shoah vivant en Israël ont besoin d’aide alimentaire, et beaucoup disent qu’ils n’ont pas les fonds nécessaires pour se procurer des produits de première nécessité comme des lunettes ou des appareils auditifs.

Selon le Bureau central des statistiques, à la fin de 2020, 179 600 personnes définies comme des survivants de la Shoah vivaient en Israël.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...