Eagles of Death Metal de retour en Israël en septembre
Rechercher

Eagles of Death Metal de retour en Israël en septembre

Les billets du concert à Tel Aviv du groupe de rock américain, dont le concert a été la cible des attentats de novembre à Paris, sont disponibles

Le chanteur du groupe de rock américain Eagles of Death Metal, Jesse Hughes, (à guache) et le batteur Julian Dorio rendant hommage aux victimes des attentats du 13 novembre à Paris à un mémorial de fortune en face de la salle de concert du Bataclan à Paris le 8 décembre 2015 (Crédit : Miguel Medina / AFP)
Le chanteur du groupe de rock américain Eagles of Death Metal, Jesse Hughes, (à guache) et le batteur Julian Dorio rendant hommage aux victimes des attentats du 13 novembre à Paris à un mémorial de fortune en face de la salle de concert du Bataclan à Paris le 8 décembre 2015 (Crédit : Miguel Medina / AFP)

Le groupe de rock qui était sur la scène du Bataclan le 13 novembre dernier quand les terroristes du groupe Etat islamique sont entrés et ont ouvert le feu sur le public, tuant 89 personnes, jouera en septembre en Israël.

Des rumeurs avaient tourné juste après les attentats terroristes mortels de Paris en novembre, disant que Eagles of Death Metal visiterait la Terre sainte pendant l’été, mais elles avaient rapidement été dissipées par un organisateur de concert israélien. C’est à présent officiel.

Jesse Hughes et le fondateur de Queens of the Stone Age, Joshua Homme, monteront sur la scène du Hangar de Tel Aviv le 5 septembre.

Les billets pour le concert sont déjà disponibles en ligne pour 194 shekels (46 euros). « ILS SONT DE RETOUR ! (ET ILS NE SONT TOUJOURS PAS UN GROUPE DE METAL) », est-il écrit sur le site de vente de billets Eventim online

L’attaque du 13 novembre au Bataclan était la plus mortelle d’un assaut à plusieurs volets qui a tué 129 personnes et fait plus de 300 blessés.

Aucun membre du groupe n’avait été blessé dans l’attaque, mais trois membres de l’équipe avaient été tués.

Le groupe a joué en Israël en juillet dernier, malgré des tentatives d’activistes anti-Israël de faire pression sur le groupe pour qu’il évite l’Etat juif.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...