Egypte: l’armée dit avoir tué dix « terroristes » qui préparaient des attentats pour l’Aïd
Rechercher

Egypte: l’armée dit avoir tué dix « terroristes » qui préparaient des attentats pour l’Aïd

Les attentats djihadistes se sont multipliés en Egypte depuis la destitution par l'armée du président Morsi en juillet 2013

L'ancien président égyptien Mohammed Morsi dans sa cellule, lors de son procès, le 16 mai 2015 (Crédit : AFP)
L'ancien président égyptien Mohammed Morsi dans sa cellule, lors de son procès, le 16 mai 2015 (Crédit : AFP)

L’armée égyptienne a annoncé lundi avoir tué dix « terroristes » qui planifiaient des attentats contre « des cibles vitales et des intérêts étrangers » à l’occasion de l’Aid el-Kébir – la fête du sacrifice- moment fort du calendrier musulman.

Les attentats djihadistes se sont multipliés en Egypte depuis la destitution par l’armée du président islamiste Mohamed Morsi en juillet 2013 et le lancement d’une sanglante répression contre ses partisans.

Ces attaques visent principalement les forces de sécurité, notamment dans le nord de la péninsule du Sinaï, où des centaines de policiers et de soldats ont été tués.

« Grâce à des informations des services de renseignement, un foyer terroriste armé a été découvert dans la région des oasis de Bahareya », au coeur du désert occidental, a annoncé l’armée dans un communiqué.

Ce très vaste désert, dans l’ouest du pays, abrite des groupes djihadistes, dont la branche égyptienne de l’Etat islamique (EI), et l’Egypte s’est inquiétée à plusieurs reprises de la recrudescence du trafic d’armes et du passage de combattants djihadistes en provenance de Libye.

« Dix éléments terroristes ont été tués, et un autre a été blessé et arrêté » dans une opération des forces d’intervention rapide conduite lundi en coopération avec l’armée de l’air et les forces anti-terroristes de la police, affirme le communiqué, qui précise qu’un entrepôt contenant « des quantités importantes d’armes, de munitions et d’explosifs » a été détruit.

Le groupe projetait de mener « des opérations terroristes contre des cibles vitales et des intérêts étrangers durant l’Aid al-Adha », ajoute le communiqué.

L’Aid el-Adha (fête du sacrifice) ou Aid el-Kébir (grande fête), moment fort de la religion musulmane, commémore la soumission à Dieu d’Abraham, prêt à offrir son fils.

Visant d’ordinaire la police et l’armée, certains groupes affiliés à l’EI ont récemment semblé changer de stratégie en commençant à s’attaquer à des Occidentaux, espérant, selon les experts, toucher le gouvernement au portefeuille en effrayant les touristes et les investisseurs.

Le 13 septembre, le désert occidental a également été le théâtre d’un drame, lorsque l’armée a tué « par erreur » huit touristes mexicains et leurs quatre accompagnateurs égyptiens en bombardant leurs véhicules.

Le gouvernement égyptien, très avare d’informations sur les circonstances et les causes du drame, a affirmé que l’armée avait frappé « par erreur », en traquant des « terroristes » djihadistes.

Plus de 1 400 personnes ont été tuées et des dizaines de milliers emprisonnées dans le cadre de la répression des pro-Morsi. Des centaines, dont Morsi lui-même, ont par ailleurs été condamnées à mort dans des procès de masse expéditifs.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...