Rechercher

Égypte: une Israélienne détenue 40 h pour des balles dans son étui à guitare

Les munitions de fusil M-16 dataient de son service militaire ; la touriste a été arrêtée par les autorités égyptiennes avant d'être libérée et de rentrer chez elle

Le poste frontière de Taba entre Israël et l'Égypte, le 15 février 2011. (Nati Shohat/Flash90)
Le poste frontière de Taba entre Israël et l'Égypte, le 15 février 2011. (Nati Shohat/Flash90)

Une Israélienne a été arrêtée vendredi par les autorités égyptiennes après que des balles de fusil ont été trouvées dans son étui de guitare alors qu’elle traversait un poste frontière entre Israël et la péninsule du Sinaï.

Les autorités frontalières ont trouvé 16 cartouches de munitions de fusil M-16 dans son sac, qui dataient de son service dans l’armée israélienne, a déclaré le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué dimanche.

La femme, âgée de 23 ans, a été arrêtée au poste frontière de Taba entre Israël et l’Égypte et détenue pendant 40 heures avant de comparaître devant un juge de la ville de Nuweibaaa qui a ordonné sa libération. Elle est ensuite rentrée en Israël.

Le consul d’Israël au Caire, Dudu Ben Kalifa, ainsi que le ministère des Affaires étrangères, étaient en contact avec les autorités égyptiennes pour aider à résoudre la question, a indiqué le ministère.

De jeunes Israéliens, qui servent généralement dans l’armée depuis environ trois ans, se font parfois prendre en train de transporter par inadvertance des balles ou autre matériel militaire dans leurs bagages quand ils voyagent à l’étranger.

Le ministère a exhorté les voyageurs israéliens à vérifier leurs bagages à la recherche de balles résiduelles ou de pièces d’armes datant de leur période dans l’armée.

« A la lumière de nombreux incidents au cours desquels les civils n’ont pas vérifié leurs effets personnels et ont donc été contraints de payer un lourd tribut, le ministère des Affaires étrangères implore les voyageurs de vérifier soigneusement leurs effets personnels et d’éviter ainsi d’aggraver inutilement leur situation et celle de leur famille », a déclaré le ministère.

Photo illustrative de femmes soldats dans l’armée israélienne pendant l’entraînement, le 13 juillet 2016. (Hadas Parush/Flash90)

Le Sinaï est une destination populaire pour les touristes israéliens.

En mars, deux Israéliens ont été arrêtés au poste frontière de Taba après qu’une fouille de leurs sacs a révélé des balles.

L’année dernière, un Israélien a été détenu par les autorités égyptiennes pendant une trentaine d’heures après avoir été arrêté à la frontière avec un chargeur d’armes dans sa voiture. Il a été condamné à une amende d’un montant non précisé.

Au cours des dernières années, une demi-douzaine d’Israéliens se rendant en Azerbaïdjan, en Ouzbékistan et en Égypte ont été arrêtés par les autorités locales pour avoir transporté des balles dans leurs sacs.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...