Eilat: un Jordanien agresse 2 Israéliens, la police évoque un acte terroriste
Rechercher

Eilat: un Jordanien agresse 2 Israéliens, la police évoque un acte terroriste

Le Shin Bet va interroger le suspect dans l'attaque au marteau qui a grièvement blessé 2 personnes ; un second Jordanien a été légèrement blessé en tentant de maîtriser l'agresseur

Image illustrative du port d'Eilat (Jorge Novominsky/Flash90)
Image illustrative du port d'Eilat (Jorge Novominsky/Flash90)

Un ressortissant jordanien employé du port d’Eilat, dans le sud d’Israël, a été arrêté vendredi, soupçonné d’avoir attaqué deux de ses collègues israéliens avec un marteau.

Les deux Israéliens ont été grièvement blessés dans cette agression, a déclaré la police.

Le Jordanien a été arrêté à la suite de l’agression. Quelques heures plus tard, la police a déclaré qu’une première enquête avait renforcé les soupçons selon lesquels l’attentat était un acte terroriste à motivation nationaliste.

Le suspect a été remis au service de sécurité interne du Shin Bet pour un nouvel interrogatoire.

Outre les Israéliens blessés, qui ont été emmenés à l’hôpital Yoseftal de la ville avec des blessures à la tête, un autre travailleur jordanien qui a essayé de retenir l’agresseur a été légèrement blessé.

Le suspect, qui n’a pas été nommé, a commencé à travailler en Israël ce jeudi après avoir reçu un permis de travail quotidien de la part de l’Autorité de la population et de l’immigration, a fait savoir le quotidien Haaretz.

En 2014, Israël a autorisé 1 500 Jordaniens à travailler dans la ville balnéaire d’Eilat sur la mer Rouge, qui est située juste en face de la ville jordanienne d’Aqaba.

Les deux pays ont signé un traité de paix en 1994, mais leurs relations restent tumultueuses en raison d’incidents violents occasionnels et de désaccords politiques.

Les liens bilatéraux ont chuté à des niveaux historiquement bas l’année dernière après qu’un garde de l’ambassade d’Israël a tiré sur deux Jordaniens et les a tués, affirmant que l’un d’eux avait tenté de l’attaquer et que le second avait été pris dans les tirs croisés.

La Jordanie a annoncé le mois dernier qu’elle ne renouvellerait pas une annexe sur la location de terres qui fait partie de son traité de paix avec Israël.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...