En pleine controverse anti-Israël, un groupe LGBT condamne l’antisémitisme
Rechercher

En pleine controverse anti-Israël, un groupe LGBT condamne l’antisémitisme

Les manifestants pro-palestiniens ont tenté de faire annuler, puis ont interrompu, un événement du Jerusalem Open House

Les manifestants anti-israéliens en train de perturber un événement au Jerusalem Open House de la Task Force LGBTQ, la conférence Creating Change à Chicago, le vendredi 22 janvier 2016 (Crédit : Capture d'écran YouTube)
Les manifestants anti-israéliens en train de perturber un événement au Jerusalem Open House de la Task Force LGBTQ, la conférence Creating Change à Chicago, le vendredi 22 janvier 2016 (Crédit : Capture d'écran YouTube)

Quelques jours après que des centaines de manifestants pro-palestiniens à la conférence National LGBTQ Task Force’s Creating Change ont tenté de perturber une réception où des militants LGBT israéliens étaient présents, l’organisation américaine des droits des homosexuels a déclaré qu’il « condamne sans réserve l’antisémitisme et les déclarations antisémites faites à n’importe quel événement Task Force ».

Rea Carey, le directeur général du groupe, a publié une déclaration à l’issue de la conférence de Chicago dimanche et qui a été publiée par les médias le lendemain.

« N’importe quel discours – qu’il vise le peuple juif ou musulman – est inacceptable », a indiqué le communiqué.

Carey a explicitement évoqué la réception perturbée qui a été organisée par le groupe LGBT pro-israélien, A Wider Bridge, et à laquelle avaient participé des membres du Jerusalem Open House, un groupe d’activiste gay basé dans la capitale israélienne, en déclarant : « nous sommes profondément préoccupés par la façon dont les événements de la soirée se sont déroulés – et avons déjà entrepris un examen de nos pratiques pour les conférences ».

Scandant : « Hey hey, ho ho, le pinkwashing doit s’en aller », les manifestants ont circulé dans l’hôtel Hilton de Chicago, vendredi soir, pour se rendre à la réception organisée par A Wider Bridge.

Pinkwashing est le terme utilisé pour décrire les soi-disants efforts d’Israël pour cacher son bilan du traitement des Palestiniens en vantant son bilan sur les droits des homosexuels.

La manifestation de vendredi était la première fois où il y a eu une manifestation de ce genre à un événement Creating Change, a souligné Carey, et « nous avons agi pour désamorcer la situation au mieux de notre capacité. Sans nous consulter, la sécurité de l’hôtel a appelé la police ».

« Les événements qui ont précédé et [qui ont eu lieu] pendant [la conférence] ont été extrêmement douloureux pour de nombreuses personnes – et vraiment pour différentes raisons », a déclaré Carey, se référant à la décision du groupe, qui a plus tard été infirmée, et qui, selon ses propos, était une « erreur », d’annuler a réception A Wider Bridge.

Carey a expliqué qu’elle avait « déjà commencé un examen de la Conférence » pour faire les changements nécessaires dans les domaines « de l’inclusivité, du contenu du programme, de la sûreté et de la sécurité, et la promotion de la conversation et des manifestations pacifiques ».

« Alors que nous travaillons dur pour améliorer l’expérience de la Conférence Creating Change de la prochaine année, nous allons inclure dans ce processus d’examen de larges consultations avec les dirigeants des différentes communautés, les partisans et les parties prenantes », a-t-elle précisé.

Un communiqué publié samedi de A Wider Bridge a indiqué que les manifestants étaient entrés à la réception et sont montés sur la scène, ce qui a empêché les Israéliens en visite d’intervenir.

« La nuit dernière, les valeurs de la liberté d’expression et de la communication respectueuse que nous estimons et qui devraient être la marque de la conférence Creating Change ont été remplacées par une action autoritaire honteuse qui cherche à réduire au silence les voix de quiconque que les manifestants estiment qu’il n’adhère pas à leur dogme rigide », a poursuivi la déclaration.

« Des mensonges grossiers et des distorsions flagrantes sur A Wider Bridge et Israël ont été répétés tout au long de la conférence et lors de la manifestation. Nous sommes impatients de travailler avec la direction de Task Force pour veiller à ce que Creating Change puisse être un espace accueillant et sûr pour les personnes LGBT, juifs et non-juifs, qui se soucient d’Israël ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...