Erdogan envoie ses condoléances à Rivlin pour la mort de sa femme, Nechama
Rechercher

Erdogan envoie ses condoléances à Rivlin pour la mort de sa femme, Nechama

"Je partage votre douleur de tout mon cœur", a écrit le président turc à son homologue israélien et au peuple d'Israël

Le président turc Recep Tayyip Erdogan pose pour une photo lors d'une visite à l'île d'Yassiada dans la mer de Marmara à proximité d'Istanbul, le 24 mai 2019. (Service de presse présidentiel via AP, Pool)
Le président turc Recep Tayyip Erdogan pose pour une photo lors d'une visite à l'île d'Yassiada dans la mer de Marmara à proximité d'Istanbul, le 24 mai 2019. (Service de presse présidentiel via AP, Pool)

Le président turc Recep Tayyip Erdogan s’est joint aux nombreux dirigeants étrangers pour présenter ses condoléances au président Reuven Rivlin et à la nation d’Israël après la mort de la femme de Rivlin, Nechama, qui a été enterrée mercredi.

« J’ai appris avec une grande tristesse le décès de votre épouse », a écrit Erdogan en anglais dans une lettre à Rivlin exprimant ses condoléances « à votre famille, et au peuple d’Israël », et notant que sa mort avait « profondément attristé le peuple d’Israël ».

« Dire adieu à un des membres les plus proches et les plus aimés de sa famille est une terrible perte que l’on ne peut réconforter », a écrit Erdogan.

La Première dame d’Israël a été enterrée au cours d’une cérémonie d’état au cimetière national du mont Herzl à Jérusalem. Rivlin est décédée la veille, juste avant son 74e anniversaire, à l’hôpital Beilinson de Petah Tikva, où elle était traitée après une rechute à la suite d’une transplantation pulmonaire.

« Je partage votre douleur de tout mon cœur », a écrit Erdogan.

Le président américain Donald Trump a également exprimé ses condoléances pour la mort de Rivlin, déclarant qu’elle avait représenté son pays « avec grâce et stature ».

Trump, le président français Emmanuel Macron et le président allemand Frank Walter Steinmeier ont tous appelé le bureau de Rivlin pour exprimer leurs condoléances.

Le cercueil de Nechama Rivlin, la femme du président israélien Reuven Rivlin, au théâtre de Jérusalem le 5 juin 2019 pour que le public puisse lui rendre un dernier hommage avant son enterrement. (Noam Revkin Fenton/Flash90)

Erdogan est un fervent défenseur des Palestiniens, notamment du mouvement terroriste palestinien du Hamas et un critique virulent d’Israël. Lui et le Premier ministre Benjamin Netanyahu s’envoient régulièrement des piques.

En avril, Erdogan a traité le chef israélien de « tyran » après que Netanyahu l’a traité de « dictateur » et de « plaisanterie ».

Un mois plus tard, Erdogan a fermement dénoncé Israël pour avoir bombardé un bâtiment abritant l’agence de presse étatique turque Anadolu à Gaza. Le bombardement est intervenu au milieu de combats intenses, alors que des terroristes gazaouis avaient tiré plus de 250 roquettes sur Israël, et Jérusalem a riposté avec des frappes aériennes sur la bande de Gaza.

« Nous condamnons fermement l’attaque d’Israël contre le bureau de l’Agence Anadolu à Gaza », a déclaré Erdogan sur Twitter. « La Turquie et l’agence Anadolu continueront à parler au monde du terrorisme et des atrocités israéliennes à Gaza et à d’autres endroits de la Palestine malgré de telles attaques ».

Israël et la Turquie ont officiellement mis un terme à une brouille diplomatique en 2016 qui avait commencé quand 10 activistes turcs avaient été tués dans un affrontement brutal avec des commandos de la marine israélienne à bord de la flottille Mavi Marmara qui cherchait à forcer le blocus maritime d’Israël sur la bande de Gaza.

Mais même depuis que les liens ont été rétablis, les relations demeurent glaciales.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...