Etat-nation: un ministre émirati fustige les propos « répugnants » de Netanyahu
Rechercher

Etat-nation: un ministre émirati fustige les propos « répugnants » de Netanyahu

Le ministre d'Etat des Affaires étrangères a déclaré que les déclarations du Premier ministre israéliens sabotaient le chemin vers la paix

Anwar Gargash, ministre des Affaires étrangères des Emirats arabes unis, à Dubaï, le 7 juin 2017. (Crédit : Giuseppe Cacace/AFP)
Anwar Gargash, ministre des Affaires étrangères des Emirats arabes unis, à Dubaï, le 7 juin 2017. (Crédit : Giuseppe Cacace/AFP)

Un ministre émirati s’en est pris mardi au Premier ministre Benjamin Netanyahu après que ce dernier a déclaré dimanche qu’Israël n’était pas l’État-nation « de tous ses citoyens », mais « uniquement du peuple juif », et donc pas de l’importante communauté arabe et musulmane.

Les Emirats arabes unis seraient l’un des pays du Golfe à cultiver, discrètement, des liens avec Israël depuis quelques années. Israël et les Emirats considèrent l’Iran comme une menace majeure.

« Non seulement les propos du Premier ministre Netanyahu, selon lesquels « Israël n’est pas l’État-nation de tous ses citoyens » sont répugnants, mais ils apportent de l’eau au moulin des extrémistes. Le chemin vers la paix est saboté par cette approche scandaleuse », a déclaré Anwar Gargash, ministre d’Etat des Affaires étrangères émirati sur Twitter.

M. Netanyahu avait réagi dimanche à des propos de la comédienne et mannequin israélienne Rotem Sela qui s’était indignée sur les réseaux sociaux des positions de son gouvernement de droite vis-à-vis de la minorité arabe, représentant 17,5 % de la population.

Ces précédents propos du président au sujet de la rhétorique anti-arabe survenaient après des jours de débat public sur la légitimité du discours du Likud concernant la population arabe. Le parti suscite la controverse en résumant les élections à un choix entre Netanyahu et une coalition de centre-gauche qui ferait appel aux partis arabes.

« Quel est le problème avec les Arabes ??? », a déclaré Rotem Sela, également mannequin et actrice sur Instagram. « Bon sang, il y a aussi des citoyens arabes dans ce pays. Quand donc quelqu’un dans ce gouvernement passera le message au public qu’Israël est l’État de tous ses citoyens et que tous les gens ont été créés égaux, et que même les Arabes, les Druzes, les LGBT et – grand choc – les gauchistes sont humains », a-t-elle déclaré.

Netanyahu lui avait répondu sur les réseaux sociaux : « Chère Rotem, une correction importante : Israël n’est pas un État de tous ses citoyens. […] Israël est l’État-nation du peuple juif – et personne d’autre ».

La loi controversée sur l’Etat-nation adoptée en juillet 2018 consacre Israël comme « foyer national du peuple juif », mais ne mentionne pas l’égalité de tous les citoyens israéliens, comme le fait la Déclaration d’Indépendance d’Israël.

La Turquie avait également accusé Netanyahu de faire preuve de racisme flagrant.

L’AFP a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...