Facebook déploie du matériel pédagogique sur la Shoah en 12 langues
Rechercher

Facebook déploie du matériel pédagogique sur la Shoah en 12 langues

Les efforts du géant des réseaux sociaux pour combattre le négationnisme sur sa plateforme comprennent des articles en allemand, en arabe et en russe

Le logo Facebook à Bruxelles, le 14 février 2020. (Crédit : Kenzo TRIBOUILLARD / AFP)
Le logo Facebook à Bruxelles, le 14 février 2020. (Crédit : Kenzo TRIBOUILLARD / AFP)

JTA – Facebook étend ses efforts pour combattre le négationnisme en dirigeant les utilisateurs vers du matériel éducatif sur la Shoah en 12 langues, dont l’arabe, le russe et l’allemand.

Depuis janvier, les personnes qui recherchent en anglais des informations sur la Shoah ou le négationnisme sont invitées à visiter aboutHolocaust.org, un site web qui fournit des informations de base sur le génocide et des témoignages de survivants.

D’ici le 13 juillet, le site sera accessible aux personnes qui effectuent des recherches dans plusieurs autres langues largement parlées.

Le site est un projet du Congrès juif mondial (CJM) et de l’UNESCO, l’organisation culturelle des Nations Unies.

« Il est essentiel que les gens du monde entier aient accès à des informations factuellement exactes sur la Shoah », a déclaré la directrice générale de l’UNESCO, Audrey Azoulay, dans un communiqué. « Dans le contexte de la montée mondiale de la désinformation, les plateformes de réseaux sociaux ont un rôle à jouer pour combattre les faux récits et la haine, et rediriger les utilisateurs vers des sources d’information fiables. »

L’expansion du site de sensibilisation sur la Shoah s’inscrit dans la continuité d’une volte-face de Facebook qui a commencé l’année dernière, lorsque le géant des médias sociaux a déclaré qu’il allait interdire le négationnisme, après avoir défendu pendant des années sa diffusion comme une sorte d’expression mal informée mais légitime.

Le Congrès juif mondial a travaillé avec Facebook pour lutter contre le négationnisme. L’année dernière, avant le changement de politique, l’Anti-Defamation League a co-organisé un boycott publicitaire très médiatisé de Facebook pour protester contre son approche des discours de haine.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...