Rechercher

Fintech: une banque émiratie fait appel à la société israélienne ThetaRay

Mashreq Bank utilisera la technologie de la société basée à Hod HaSharon pour sécuriser les paiements transfrontaliers entre institutions financières

Ricky Ben-David est journaliste au Times of Israël

Vue d’Abou Dhabi, aux Émirats arabes unis. (Crédit : AP Photo/Kamran Jebreili)
Vue d’Abou Dhabi, aux Émirats arabes unis. (Crédit : AP Photo/Kamran Jebreili)

La plus ancienne institution bancaire privée des Émirats arabes unis, Mashreq Bank PSC, a fait appel à la société de fintech israélienne ThetaRay, un développeur de logiciels qui imitent la prise de décision humaine intuitive pour détecter la fraude financière, afin de sécuriser les transferts de paiement transfrontaliers avec d’autres institutions financières.

Fondée en 2013, ThetaRay affirme que sa solution permet aux banques mondiales, aux institutions financières et aux entreprises, d’augmenter et de simplifier le volume des transferts monétaires internationaux, en accélérant la réalisation des transactions sans craindre qu’elles ne soient utilisées pour le blanchiment d’argent, le financement du terrorisme, le trafic d’être humains ou le trafic de drogue. La solution est basée sur l’apprentissage automatique avancé qui peut détecter des signes précurseurs de blanchiment d’argent avant qu’il ne soit réalisé.

La société ThetaRay, dont le siège est à Hod Hasharon a déclaré que ses clients comprennent des autorités gouvernementales, des banques et institutions financières mondiales. Mashreq Bank est le premier client de la société israélienne aux Émirats arabes unis.

En octobre, ThetaRay a remporté un concours de fintech pour les entreprises israéliennes au Abu Dhabi Global Market (ADGM).

« Nous sommes impatients d’accélérer la collaboration avec d’autres institutions financières aux Émirats arabes unis et au Moyen-Orient, dans le cadre de l’expansion continue et du marché mondial offert à ThetaRay », a déclaré Mark Gazit, PDG de ThetaRay.

ThetaRay exploite un marché des paiements transfrontaliers qui devrait passer de 37 150 milliards de dollars en 2020 à 39 900 milliards de dollars en 2026.

Scott Ramsay, chef de la division de la conformité, et responsable des mesures anti-blanchiment de Mashreq Bank, a déclaré : « La technologie de ThetaRay, étayée par des modèles avancés basés sur l’apprentissage automatique qui complètent les règles, jette les bases du suivi des transactions de la prochaine génération. »

La banque est une institution financière régionale de premier plan, implantée dans tout le Moyen-Orient, en Europe, en Asie, en Afrique et aux États-Unis.

« En combinant rapidité et agilité avec efficacité, elle permet aux banques de contrecarrer efficacement les risques de criminalité financière dans le domaine de plus en plus complexe des paiements transfrontaliers », a ajouté M. Ramsay.

Les transferts de fonds internationaux se font via le système SWIFT (Society for Worldwide Interbank Financial Telecommunications), un vaste réseau de messagerie utilisé par les banques et autres institutions financières pour envoyer et recevoir des instructions de transfert de fonds. Ces transferts sont coûteux car chacun d’entre eux n’est pas fait directement et nécessite souvent trois à quatre banques dans le processus, selon ThetraRay. Il n’y a donc aucun moyen de garantir que les paiements ne facilitent pas le crime financier, comme le blanchiment d’argent, le financement du terrorisme ou le trafic de drogue.

Les algorithmes basés sur l’intelligence artificielle de la société surveillent le trafic SWIFT et envoient des alertes pour les indicateurs de risque afin de profiler et de détecter les anomalies indiquant une activité de blanchiment d’argent sur des trajectoires de transactions complexes et transfrontalières.

ThetaRay a initialement développé sa technologie pour lutter contre la cybercriminalité en examinant l’ensemble des activités d’une société et en détectant les éventuelles anomalies à l’intérieur et à l’extérieur des réseaux de la société. Maintenant, l’objectif de ThetaRay est d’utiliser sa technologie pour les transferts d’argent mondiaux.

La société israélienne a levé 31 millions de dollars l’année dernière lors d’un tour de table dirigé par JVP et Benhamou Global Ventures basés à Jérusalem, qui ont été rejoints par le fonds Saints, et les investisseurs existants OurCrowd, Banque Hapoalim et le fonds californien SBT.

ThetaRay a levé plus de 90 millions de dollars auprès d’investisseurs.

Shoshanna Solomon a contribué à cet article

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...