Rechercher

France : Un livre sur les déportés juifs de Mayenne pendant la Shoah

540 individus, dont plus de 70 Juifs, ont été déportés vers les camps nazis depuis le département pendant la Seconde Guerre mondiale

Le livre "Destins brisés - Itinéraires de Juifs en Mayenne 1939-1945". (Crédit : Mémorial des déportés de la Mayenne)
Le livre "Destins brisés - Itinéraires de Juifs en Mayenne 1939-1945". (Crédit : Mémorial des déportés de la Mayenne)

Le Mémorial des déportés de la Mayenne a publié en décembre son sixième ouvrage, intitulé Destins brisés – Itinéraires de Juifs en Mayenne 1939-1945.

Le livre, écrit par les membres de l’association gestionnaire du mémorial, raconte la vie d’avant-guerre de ces Juifs déportés depuis ce département des Pays de la Loire.

Il retrace ainsi les parcours de ces individus, de leur naissance jusqu’à leur déportation, en s’appuyant sur les archives de divers départements et institutions françaises ainsi que les archives polonaises et allemandes. Des échanges avec des descendants de certaines familles déportées ont aussi eu lieu, et plus de deux années de recherches ont été nécessaires pour sa rédaction.

« Grâce à ce livre, on ne voulait pas en fait réduire la vie de ces personnes à la déportation », a expliqué Élodie Roland, coordinatrice du Mémorial des déportés de la Mayenne, à France Bleu. « Avant la Seconde Guerre mondiale, avant toutes ces persécutions à l’égard des Juifs, il se dessinait une vie heureuse. Finalement, la guerre est arrivée et a tout bousculé et les persécutions se sont intensifiées, jusqu’à la mort. Ces destins ont été brisés. Et la dernière partie du livre évoque l’antisémitisme aujourd’hui, pour donner aussi une vision de ce qui se passe encore et ce qui s’est passé depuis la Seconde Guerre mondiale. »

540 individus, dont plus de 70 Juifs, ont été déportés vers les camps nazis depuis le département pendant la Seconde Guerre mondiale.

Avant 1939, peu de Juifs vivaient en Mayenne. C’est à partir de 1940 que des familles ou des personnes seules se sont réfugiées dans le département, explique le Mémorial. Elles étaient pour une majorité originaires de Pologne, avant de s’installer entre 1900 et 1930 en France, notamment à Paris, dans le Nord ou encore dans le département de l’Aisne.

Ceux-ci étaient majoritairement commerçants, marchands ambulants ou artisans. De leur propre initiative, afin de fuir les zones de conflit ou sur ordre de l’occupant, ces familles ou ces personnes seules ont dû quitter leur domicile et se réfugier en Mayenne en 1940 et 1941.

À partir de septembre 1940, les ordonnances allemandes anti-juives et la politique antisémite du gouvernement de Vichy ont progressivement recensé, isolé, exclu et persécuté les Juifs en zone occupée.

Les Juifs se trouvant en Mayenne n’ont pas échappé à ces persécutions. Ainsi, en juillet 1942, 44 arrestations de Juifs ont eu lieu en Mayenne lors d’une première rafle. Une seconde rafle a eu lieu le 9 octobre 1942, qui a vu l’arrestation de 28 personnes dont 22 ont été déportées. Une dernière rafle organisée en janvier 1944 a vu l’arrestation de 4 personnes et la déportation de 2 d’entre elles.

Le livre a été préfacé par l’historien Tal Bruttmann et sa publication a été soutenue par la Fondation pour la Mémoire de la Shoah.

Il est disponible auprès du Mémorial des Déportés de la Mayenne.

Ce lieu de mémoire a ouvert en 2012, et a organisé de 2020 à 2022 une exposition – maintenant itinérante – du même nom que le livre.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.