Israël en guerre - Jour 283

Rechercher

Gafni reproche à Netanyahu d’avoir publié une déclaration non urgente durant Shabbat

Le député Yahadout HaTorah a fustigé le Premier ministre qui avait jugé bon d'informer des avancées des pourparlers relatifs aux otages au plus tôt

Benjamin Netanyahu du Likud avec le député Moshe Gafni de Yahadout HaTorah, lors d'un vote à la Knesset, le 28 décembre 2022. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)
Benjamin Netanyahu du Likud avec le député Moshe Gafni de Yahadout HaTorah, lors d'un vote à la Knesset, le 28 décembre 2022. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)

Le député Moshe Gafni (Yahadout HaTorah), a sévèrement critiqué le Premier ministre Benjamin Netanyahu samedi soir pour avoir publié une déclaration officielle pendant Shabbat, en violation de la loi juive orthodoxe- ou halakha.

« Je condamne l’annonce du bureau du Premier ministre vendredi soir, qui ne contenait aucun signe de pikuach nefesh« , a-t-il déclaré, en référence au principe talmudique selon lequel la préservation de la vie humaine l’emporte sur les interdictions liées au Shabbat.

Vendredi soir, après le début du Shabbat, le bureau de Netanyahu a publié une déclaration selon laquelle le chef de l’agence de renseignement du Mossad, David Barnea, était revenu du Qatar ou s’étaient tenus des pourparlers relatifs à la libération des otages  et qu’une équipe de négociation israélienne serait envoyée pour des discussions de suivi la semaine prochaine.

La déclaration du cabinet du Premier ministre était « complètement inutile », a déploré Gafni, le chef de la faction Degel HaTorah de Yahadout HaTorah.

Il est relativement inhabituel pour les fonctionnaires de s’engager publiquement dans des affaires d’État non urgentes pendant le jour de repos hebdomadaire juif.

En février, après que Netanyahu a publié une déclaration sur la cote de crédit d’Israël avant la sortie de Shabbat, le chef du parti Yahadout HaTorah et ministre du Logement et de la Construction Yitzhak Goldknopf avait qualifié son comportement « d’inapproprié », arguant « qu’il ne s’agissait pas d’une situation d’urgence, et qu’il ne s’agissait pas d’une réponse qui n’aurait pas pu être publiée après la fin du Shabbat ».

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.