Israël en guerre - Jour 142

Rechercher

Gallant: La guerre à Gaza met la pression sur le Hamas pour qu’il libère plus d’otages

Le ministre de la Défense défend la décision de reprendre les combats, affirme que la trêve a été rompue suite au refus du groupe terroriste de libérer d'autres femmes

Le ministre de la Défense Yoav Gallant, à droite, rencontre l’ex-otage Yelena Trufanov, le 3 décembre 2023. (Crédit : Ariel Hermoni/Ministère de la Défense)
Le ministre de la Défense Yoav Gallant, à droite, rencontre l’ex-otage Yelena Trufanov, le 3 décembre 2023. (Crédit : Ariel Hermoni/Ministère de la Défense)

Le ministre de la Défense Yoav Gallant a rencontré dimanche des membres de familles d’otages détenus à Gaza, notamment Yelena Trufanova du kibboutz Nir Oz, qui a été libérée mercredi dernier dans le cadre d’une trêve temporaire de sept jours avec le Hamas, et dont le fils Sasha est toujours retenu captif.

« En poursuivant les opérations militaires, nous augmentons la pression sur le Hamas et donc nos chances de ramener plus d’otages », a affirmé Gallant aux familles.

Lors de cette réunion, qui est devenue hebdomadaire, Gallant a expliqué que les pourparlers visant à prolonger la trêve négociée par le Qatar ont échoué suite au refus du Hamas de libérer davantage de femmes retenues en otage, et sa tentative de libérer des otages entrant dans d’autres catégories, en violation de l’accord.

« Au nom de l’ensemble des services de sécurité, je vous assure que nous faisons tout ce qui est en notre pouvoir », a déclaré le ministre, pour obtenir la libération des 137 captifs restants – 115 hommes, 20 femmes et deux enfants – qui seraient encore détenus à Gaza.

Pendant les sept jours qu’a duré le cessez-le-feu, 105 civils ont été libérés des mains du Hamas à Gaza, dont 81 Israéliens, 23 Thaïlandais et un Philippin, en échange de la libération de 210 prisonniers palestiniens incarcérés pour atteinte à la sécurité de l’état, tous des femmes ou des mineurs.

Les otages ont été kidnappés le 7 octobre, lorsque 3 000 terroristes du Hamas ont franchi la frontière israélienne depuis la bande de Gaza par voie terrestre, aérienne et maritime, tuant près de 1 200 personnes et s’emparant de plus de 240 otages de tous âges sous le couvert de milliers de roquettes tirées sur les villes et communautés israéliennes. La grande majorité des personnes tuées, alors que les hommes armés s’emparaient des communautés frontalières, étaient des civils, notamment des bébés, des enfants et des personnes âgées.

Un soldat israélien dans la bande de Gaza, sur cette image publiée le 3 décembre 2023. (Crédit : Armée israélienne)

« Depuis deux mois, je travaille sans relâche pour atteindre les objectifs de cette guerre – détruire les capacités militaires et de gouvernance du Hamas, et ramener les otages chez eux « , a poursuivi Gallant. « Ces deux objectifs sont étroitement liés. Chaque jour est crucial. »

Les propos du ministre de la Défense ont été tenus alors que le Premier ministre Benjamin Netanyahu a déclaré plus tôt aux membres de son parti, le Likud, que les efforts d’Israël pour libérer d’autres otages de Gaza étaient en cours par le biais de la campagne militaire dans la bande de Gaza.

« Nous poursuivons actuellement nos discussions avec notre ennemi en vue de continuer à libérer des otages – nous lui parlons avec le feu », a-t-il déclaré lors d’une réunion de faction dimanche après-midi, semblant suggérer qu’Israël ne cherchait pas pour le moment à étendre l’accord sur les otages conclu sous l’égide du Qatar.

La trêve a été rompue tôt vendredi matin, quand le Hamas a manqué de fournir une liste des dix otages qu’il avait l’intention de libérer ce jour-là, qui aurait été le huitième jour de la pause, et qu’il a tiré des roquettes sur Israël.

En réponse, Tsahal a repris son offensive militaire à l’intérieur de la bande de Gaza.

Selon CNN et la BBC, les efforts internationaux pour rétablir le cessez-le-feu se poursuivent.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.