Israël en guerre - Jour 199

Rechercher

Gallant: Les Palestiniens ne seront pas autorisés à entrer en Israël à Yom HaZikaron

Les organisateurs de l'événement annuel controversé pour les familles israéliennes et palestiniennes endeuillées fustigent la décision du ministre de la Défense

3 000 Israéliens assistant à une cérémonie conjointe israélo-palestinienne de Yom HaZikaron, alors que les participants palestiniens ont été interdits par les autorités israéliennes, à l'arène du groupe Shlomo, à Tel Aviv, le 30 avril 2017. (Crédit : Judah Ari Gross/Times of Israel)
3 000 Israéliens assistant à une cérémonie conjointe israélo-palestinienne de Yom HaZikaron, alors que les participants palestiniens ont été interdits par les autorités israéliennes, à l'arène du groupe Shlomo, à Tel Aviv, le 30 avril 2017. (Crédit : Judah Ari Gross/Times of Israel)

Le ministre de la Défense Yoav Gallant a rejeté jeudi une demande des familles israéliennes et palestiniennes endeuillées pour permettre à ces dernières d’assister à une commémoration annuelle controversée lors de la Journée de la Mémoire d’Israël – Yom HaZikaron.

Un communiqué du bureau de Gallant a indiqué qu’il avait été décidé d’empêcher les Palestiniens d’entrer en Israël pour la cérémonie commémorative du 24 avril, rendant hommage aux soldats israéliens tombés au combat et aux victimes du terrorisme, en raison de « la situation complexe en matière de sécurité » en Cisjordanie.

Il a également cité la fermeture prévue des points de passage avec la Cisjordanie et la Bande de Gaza à l’occasion de Yom HaZikaron et de Yom HaAtsmaout, une mesure qu’Israël prend régulièrement à l’occasion des fêtes nationales et religieuses.

La décision de Gallant a été dénoncée par Combatants for Peace, qui organise l’événement avec l’ONG PCFF (Parents Circle – Families Forum), qui regroupe des familles endeuillées de part et d’autre du conflit.

Une cérémonie conjointe est organisée depuis 2006 par la PCFF. Elle est décrite comme une alternative pro-coexistence aux événements classiques de Yom HaZikaron.

« Gallant est effrayé par la menace d’un licenciement et s’est complètement rallié à la folie fasciste et à l’étouffement des voix », a déclaré Combatants for Peace dans un communiqué.

L’organisation a accusé cette décision de violer une décision de 2019 de la Haute Cour de justice qui avait annulé la décision du Premier ministre Benjamin Netanyahu de refuser des permis à des dizaines de Palestiniens de Cisjordanie qui prévoyaient d’assister à l’événement, en invoquant des raisons de sécurité. La Cour a déclaré qu’il n’était pas légitime d’interdire l’entrée des participants pour des raisons de sécurité.

« La cérémonie permet à des centaines de familles endeuillées de se souvenir de leurs proches et représente précisément l’autre avenir possible ici, un avenir commun et optimiste », avait noté le tribunal.

Le ministre de la Défense Yoav Gallant arrivant pour une réunion, à la Knesset, le 27 mars 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

L’année dernière, l’événement a été réparti entre Tel Aviv et Beit Jala, après avoir été organisé principalement en ligne les deux années précédentes en raison de la pandémie de COVID-19. Selon les organisateurs, plus de 200 000 personnes ont regardé la cérémonie de l’année dernière, qui a été diffusée en direct sur Internet en arabe, en hébreu et en anglais.

La cérémonie de cette année devrait également être retransmise en ligne.

La cérémonie a été très controversée depuis sa création, en particulier au sein du public israélien, ses détracteurs l’accusant de légitimer le terrorisme et d’assimiler les soldats israéliens tombés au combat à ceux qui les ont attaqués.

Ses partisans affirment qu’elle représente un effort de la part de ceux qui ont perdu le plus dans le conflit pour donner un sens à la mort de leurs proches en se détournant de la violence.

L’événement est également controversé du côté palestinien. Certains Palestiniens estiment que la cérémonie met sur un pied d’égalité les soldats israéliens et les Palestiniens opprimés. D’autres rejettent tout dialogue avec les Israéliens.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.