Gamzu aurait voulu forcer tous les Israéliens à se faire dépister
Rechercher

Gamzu aurait voulu forcer tous les Israéliens à se faire dépister

Mais l'ex-responsable de la lutte contre la COVID-19 ajoute que la loi interdit d'obliger à suivre des examens médicaux lors d'une visite dans une ville arabe

Le professeur Ronni Gamzu pendant une interview avec l'Associated Press à son bureau, près de Lod, dans le centre du pays, le 24 septembre 2020. (Crédit : AP Photo/Sebastian Scheiner)
Le professeur Ronni Gamzu pendant une interview avec l'Associated Press à son bureau, près de Lod, dans le centre du pays, le 24 septembre 2020. (Crédit : AP Photo/Sebastian Scheiner)

Le responsable sortant de la lutte contre le coronavirus, Ronni Gamzu, a expliqué samedi qu’il aurait aimé pouvoir obliger tous les Israéliens à se faire tester au coronavirus pour mieux contrôler la pandémie, même s’il a noté que ce n’était pas actuellement possible d’un point de vue légal.

« J’aurais été très satisfait s’il avait été possible pour moi, du point de vue juridique, d’imposer des tests de dépistage. Mais la loi interdit d’imposer des dépistages ou des traitements médicaux. C’est ainsi en Israël », a-t-il dit alors qu’il se trouvait à Kafr Qara, une ville arabe située aux abords de Haïfa.

Gamzu a déclaré que le public arabe devait faire davantage pour faire baisser les chiffres de l’infection qui restent dans cette communauté plus élevés qu’au sein de la population générale. Il a particulièrement souligné l’organisation des mariages, en violation des directives qui interdisent les rassemblements, citant un nombre croissant de citoyens qui pénètrent dans les territoires palestiniens pour assister à de telles cérémonies.

« Nous songerons à faire fermer les passages s’il n’y a pas d’autres solutions », a continué Gamzu. Les mariages « ne peuvent pas continuer sous peine d’une multiplication proportionnelle des cérémonies de funérailles ».

L’adjoint de Gamzu en charge de la communauté arabe, Ayman Sif, a noté que le taux de positivité au coronavirus était à 6 % dans cette catégorie de la population, contre 2 % dans la population générale.

Gamzu devrait être remplacé par Nachman Ash dans les prochains jours. Ash était présent, lui aussi, lors de cette visite de samedi.

Les magasins Foot Locker et Nike du port de Tel-Aviv ont par ailleurs été condamnés dimanche à une amende de 5 000 shekels chacun pour avoir ouvert leurs portes aux clients, selon la chaîne Kan, un jour avant que de nombreux magasins ne soient autorisés à rouvrir dans le cadre d’un assouplissement des restrictions sanitaires.

La Slovaquie a lancé samedi la deuxième étape de dépistage du coronavirus à l’échelle nationale, après une première vague de tests qui a révélé plus d’un pour cent de personnes positives sur les 3,6 millions testées. Les tests antigéniques donnent des résultats rapides – parfois en quelques minutes – mais ne sont pas considérés comme aussi fiables que les tests PCR, où les prélèvements nasaux doivent être envoyés à un laboratoire d’analyses. Les personnes qui n’ont pas participé au test de masse du Covid-19 et qui n’ont pas de test PCR négatif doivent rester isolées jusqu’au 14 novembre, selon une directive du gouvernement.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...