Gantz va-t-il autoriser de nouveaux logements dans les implantations ?
Rechercher

Gantz va-t-il autoriser de nouveaux logements dans les implantations ?

Le ministre de la Défense aurait demandé à Netanyahu de convoquer un comité clé ; un projet perçu comme une tentative de cimenter les liens avec les dirigeants des implantations

Le ministre de la Défense Benny Gantz fait une déclaration aux médias à la Knesset, le 24 août 2020. (Oren Ben Hakoon/Flash90)
Le ministre de la Défense Benny Gantz fait une déclaration aux médias à la Knesset, le 24 août 2020. (Oren Ben Hakoon/Flash90)

Le ministre de la Défense Benny Gantz encouragerait la construction de près de 5 000 nouvelles maisons dans les implantations de Cisjordanie, d’après des informations parues dimanche soir, après plus de six mois de gel de ces constructions.

Cette décision est considérée comme une manœuvre potentielle de Gantz pour cimenter les liens avec les dirigeants des implantations qui en veulent actuellement au Premier ministre Benjamin Netanyahu, après qu’il est revenu le mois dernier sur une promesse de longue date d’annexer les implantations et a décidé à la place de normaliser les liens avec les Émirats arabes unis.

Le ministre de la Défense prévoit de réunir la semaine prochaine le Comité de planification de l’administration civile pour approuver la construction, qui ne sera pas limitée aux grands blocs d’implantations, a rapporté la Douzième chaîne.

Outre les blocs de Maale Adumim, du Gush Etzion et d’Ariel, des centaines de maisons doivent être construites à Beit El, Shilo, Nokdim, Har Bracha et dans les collines du sud de Hébron, selon le reportage ne citant pas de source.

Dimanche, le bureau de Gantz a envoyé une lettre au bureau de Netanyahu, lui demandant d’approuver la réunion.

La décision de convoquer ou non le comité revient au Premier ministre, mais celui-ci serait probablement confronté à une vive réaction de sa base de droite s’il refusait l’initiative de Gantz, des mois avant le déclenchement des élections nationales.

Les élections ont été évitées de justesse le mois dernier lors d’une impasse entre les partis de Netanyahu et de Gantz sur le budget de l’Etat. L’échec de l’adoption du budget est le seul scénario qui empêcherait Netanyahu d’avoir à céder le poste de chef de gouvernement à Gantz.

Un compromis de dernière minute a repoussé la date limite du 25 août au 23 décembre. Des élections devraient être organisées à cette date ou en mars, lorsque le budget 2021 devra être approuvé. Si aucune élection n’est convoquée, Gantz deviendra Premier ministre en novembre 2021, conformément à l’accord de coalition.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, au centre, dirige la réunion hebdomadaire de cabinet au Conseil régional de la Vallée du Jourdain, le 15 septembre 2019 (Crédit : Haim Tzach/GPO)

La dernière fois qu’Israël a encouragé la construction dans les implantations, c’était en février, quand il a levé les restrictions sur la construction du quartier controversé de Givat Hamatos à Jérusalem-Est, en disant que 3 000 maisons seraient construites pour les résidents juifs de ce quartier, en plus de 2 200 autres unités de logement pour les Juifs dans le quartier voisin de Har Homa.

Netanyahu a également annoncé des plans de construction dans une bande de terre en Cisjordanie à l’est de Jérusalem appelée E1, reliant effectivement la capitale à Ma’ale Adumim.

Ce plan a été qualifié à l’époque d' »inquiétant » par l’envoyé des Nations unies pour la paix au Moyen-Orient, Nickolay Mladenov.

Les critiques affirment que la construction dans les zones de Givat Hamatos et Har Homa au sud-est de la capitale coupera effectivement les quartiers palestiniens de la ville de Bethléem en Cisjordanie. La plupart de la communauté internationale considère la construction d’implantations comme une violation du droit international.

Les Palestiniens veulent la Cisjordanie – saisie par Israël à la Jordanie lors de la guerre des Six jours de 1967 – pour constituer leur État, et considèrent Jérusalem-Est comme leur future capitale.

Jacob Magid a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...