L’ONU blâme les « projets inquiétants » d’Israël en Cisjordanie et à Jérusalem-Est
Rechercher

L’ONU blâme les « projets inquiétants » d’Israël en Cisjordanie et à Jérusalem-Est

L'envoyé pour la paix Nickolay Mladenov a affirmé que les promesses annoncées par Benjamin Netanyahu mettent en péril les perspectives d'une solution à deux États

Jacob Magid est le correspondant pour les questions liées aux implantations pour le Times of Israël

Nikolay Mladenov, coordinateur spécial des Nations Unies pour le processus de paix au Moyen-Orient, à Yad Vashem, le 28 août 2017. ( Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Nikolay Mladenov, coordinateur spécial des Nations Unies pour le processus de paix au Moyen-Orient, à Yad Vashem, le 28 août 2017. ( Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

L’envoyé des Nations Unies pour la paix au Moyen-Orient a condamné les récents projets de construction d’Israël en Cisjordanie et à Jérusalem-Est qui, selon lui, scinderont concrètement la Cisjordanie en deux et isoleront certains quartiers palestiniens.

Cette déclaration de Nickolay Mladenov s’ajoute aux avertissements des Palestiniens et de la France contre les plans de construction annoncés par le Premier ministre Benjamin Netanyahu la semaine dernière.

« Je suis très préoccupé par les récentes annonces d’Israël concernant l’avancement de la construction de colonies à Givat Hamatos et Har Homa [à Jérusalem-Est], et par les inquiétants projets de construction de 3 500 unités de logement dans la zone controversée E1 de la Cisjordanie occupée », a-t-il commenté dans un communiqué.

« Toutes les colonies sont illégales au regard du droit international et restent un obstacle important à la paix. Si le plan E1 venait à être mis en œuvre, il couperait la connexion entre le nord et le sud de la Cisjordanie, ce qui compromettrait considérablement les chances d’établir un État palestinien viable et contigu dans le cadre d’une solution négociée à deux États », a-t-il poursuivi.

« J’exhorte les autorités israéliennes à s’abstenir de telles actions unilatérales qui alimentent l’instabilité et érodent davantage les perspectives de reprise des négociations palestino-israéliennes sur la base des résolutions pertinentes des Nations unies, du droit international et des accords bilatéraux. »

Netanyahu a annoncé la semaine dernière qu’il avait levé les restrictions sur la construction du quartier controversé de Givat Hamatos à Jérusalem-Est, indiquant que 3 000 maisons y seraient construites pour les résidents juifs, en plus de 2 200 autres unités de logement dans le quartier voisin de Har Homa.

Le quartier de Givat Hamatos, à Jérusalem, en juillet 2016.(Crédit: Lior Mizrahi/Flash90)

Il a également annoncé des plans de construction dans une bande de terre en Cisjordanie à l’est de Jérusalem appelée E1, reliant la capitale à l’implantation de Maale Adumim.

Les critiques estiment que la construction dans les zones de Givat Hamatos et de Har Homa au sud-est de la capitale séparera de fait les quartiers palestiniens de la ville de Bethléem en Cisjordanie.

Les Palestiniens considèrent Jérusalem-Est comme leur future capitale.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...