Gaza : le Jihad islamique menace d’une riposte brutale en cas d’attaque d’Israël
Rechercher

Gaza : le Jihad islamique menace d’une riposte brutale en cas d’attaque d’Israël

Ziad al-Nakhaleh, secrétaire général du Jihad islamique palestinien, a averti qu'il attaquerait les grandes villes de l'État juif si Israël ciblait les groupes terroristes de Gaza

Ziad al-Nakhaleh, secrétaire général du Djihad islamique, s'adressant à une chaîne de télévision arabe, le 12 décembre 2018. (Source : Al-Ghad TV)
Ziad al-Nakhaleh, secrétaire général du Djihad islamique, s'adressant à une chaîne de télévision arabe, le 12 décembre 2018. (Source : Al-Ghad TV)

Le secrétaire général du Djihad islamique palestinien, Ziad al-Nakhaleh, a averti jeudi que si Israël blessait ou tuait des membres de groupes terroristes dans la bande de Gaza, le Jihad islamique réagirait avec force et ciblera les grandes villes de l’État juif.

« Je déclare sans équivoque que nous riposterons par la force et attaquerons les grandes villes, si du mal est fait [aux membres de] la résistance ou si des assassinats ciblés sont perpétrés contre eux, quel que soit leur rôle organisationnel, et indépendamment du fait que des accords aient été ou seront conclus », a déclaré Nakhaleh dans une interview publiée sur Dar al-Hayat, un site d’information en langue arabe.

L’armée israélienne a indiqué dans un communiqué jeudi matin avoir mené dans la nuit des raids aériens sur des positions du Hamas dans la bande de Gaza en riposte à des lancers de ballons explosifs en direction du territoire israélien depuis l’enclave palestinienne.

Après la frappe aérienne, l’armée a fait état de deux tirs de roquettes depuis la bande de Gaza vers Israël. Les projectiles ont atterri dans un terrain vague, et aucun blessé n’a été signalé.

Ces tirs sont survenus à la suite de frappes de l’armée israélienne sur une base du Hamas dans le nord de la bande de Gaza vers 3 heures 30, dans la nuit de mercredi à jeudi, en représailles à deux lancers de ballons incendiaires qui ont causé au moins deux départs de feu.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...