GB: une école ultra-orthodoxe jugée « inapte » à cause des cours donnés en yiddish
Rechercher

GB: une école ultra-orthodoxe jugée « inapte » à cause des cours donnés en yiddish

Une instance gouvernementale a déclaré que l'inspection de l'école pour garçons près de Manchester montre que les élèves sont "mal préparés" à l'enseignement supérieur

Illustration : des jeunes élèves d'une école ultra-orthodoxe. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90 )
Illustration : des jeunes élèves d'une école ultra-orthodoxe. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90 )

Une école privée pour garçons près de Manchester, en Grande Bretagne, a été jugée inapte par un groupe de surveillance de l’éducation, parce que les cours ne se déroulent pas en anglais.

L’école Ohr Torah de Salford utilise « des mesures de réussite qui n’ont de valeur qu’au sein de leur propre société religieuse », selon le rapport soumis ce mois par l’Ofsted, le Bureau des normes pour l’éducation, les services à l’enfance et les compétence, a rapporté le Manchester Evening News mardi.

Tous les cours à Ohr Torah sont donnés en yiddish, ont indiqué les inspecteurs. Seules les matières religieuses sont enseignées à l’école, ce qui contrevient aux exigences du gouvernement pour les écoles.

L’école n’a recours à aucun examen externe en fin de scolarité, ce qui signifie qu’au terme de leur parcours, les élèves n’ont aucun diplôme et « sont mal préparés pour l’étape suivante », souligne le rapport de l’inspection.

Yeshiva Ohr Torah à Salford, en Angleterre. (Crédit : Google Street View)

« Les élèves manquent d’opportunités pour développer des compétences en anglais et en mathématiques », poursuit le document.

Le Manchester Evening News a déclaré que l’école n’avait pas mis en oeuvre les programmes contre le harcèlement, qui comprend des campagnes de sensibilisation des élèves vis-à-vis de leurs camarades gays ou issus d’autres religions.

L’article ne précise pas si ce rapport se traduira par des mesures contre l’institution.

Shaya Leitner, porte-parole de l’école, a déclaré au journal : « le classement actuel montre que les nouvelles inspections sont beaucoup trop rigides. Le programme de l’institution reflète la philosophie de la communauté qui la fréquente. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...