Rechercher

Glamping : Les hôtels Dan investissent dans des tentes de luxe à Eilat

L'une des plus anciennes chaînes hôtelières d'Israël évolue dans l'ère post-Covid en offrant aux voyageurs de nouvelles expériences

Visuel 3D d'une tente de glamping dans le cadre du nouveau développement de l'hôtel Dan à Eilat. (Crédit : Groupe Dan Hotel)
Visuel 3D d'une tente de glamping dans le cadre du nouveau développement de l'hôtel Dan à Eilat. (Crédit : Groupe Dan Hotel)

Le groupe hôtelier Dan représente l’un des plus grands et des plus anciens noms de l’industrie hôtelière israélienne. D’ici l’été prochain, il sera également à l’origine d’un investissement massif de plusieurs dizaines de millions de shekels dans le secteur du glamping, proposant des tentes du modèle basique au plus luxueux sur un terrain de camping de la station balnéaire d’Eilat, dans le sud du pays.

D’abord popularisé par les festivals de musique, le glamping — un mot-valise de camping glamour — est devenu un créneau de l’industrie hôtelière en pleine expansion ces dernières années, avec une part de marché de 2,78 milliards de dollars en 2021 et une croissance prévue de près de 6 milliards de dollars d’ici 2030.

Les options d’accueil, souvent en plein air, comprennent des expériences de camping combinées à des commodités (telles que la plomberie intérieure et le Wi-Fi) et à des services d’accueil plus traditionnels, dans des tentes, des yourtes, des cabanes dans les arbres et d’autres alternatives aux chambres d’hôtel.

Alors que le secteur se développe dans le monde entier, Israël ne fait pas exception.

A LIRE : Le glamping, un secteur du tourisme israélien en pleine croissance, sous la tente

La chaîne hôtelière Dan deviendra la première à se lancer dans cet secteur en travaillant à l’établissement d’un camping ouvert toute l’année, avec des tentes climatisées de différentes tailles. Certaines disposeront de piscines privées et on trouvera des espaces communs pour se restaurer, des espaces de méditation spirituelle et des options de sports nautiques, le tout en face de la réserve naturelle de Coral Beach à Eilat.

L’objectif est de rendre la construction et l’exploitation du site aussi écologiques que possible, et d’offrir une véritable alternative aux autres options de villégiature d’Eilat, y compris celles proposées par le groupe Dan.

Visuel 3D d’un espace central partagé dans le nouveau projet de glamping de Dan Hotel à Eilat. (Crédit : Groupe Dan Hotel)

Le groupe Dan prévoit également de construire un nouvel hôtel dans la zone de Blue Bay, au nord de Netanya, dont l’ouverture est prévue en 2025.

Ce projet est présenté comme un hôtel spa ultra-luxueux et constitue le premier investissement de Dan dans cette partie de la côte israélienne.

Le portefeuille de Dan est déjà très diversifié, de l’hôtel King David à Jérusalem avec son charme traditionnel, en passant par l’hôtel coloré Dan Tel Aviv, emblématique du littoral de la Ville blanche, et par le combo hôtel-espace de travail plus abordable Link Hotel & Hub, dans le centre de Tel Aviv.

Avec l’ajout de tentes de luxe à son offre, le groupe hôtelier affirme qu’il exploite une demande existante de la part de clients en quête de nouvelles expériences.

« Les touristes qui veulent séjourner au King David ou dans le nord de Netanya ne sont pas nécessairement différents de celles et ceux qui recherchent une tente de luxe au bord de la mer Rouge », a déclaré Tali Keidar, vice-présidente du marketing et du numérique pour le groupe hôtelier Dan.

Le hall d’entrée de l’hôtel King David à Jérusalem, octobre 2022. (Crédit : Groupe Dan Hotel)

« Les deux clientèles recherchent peut-être simplement des expériences de voyage différentes », a-t-elle déclaré au Times of Israël lors d’une récente interview.

Le groupe souhaite que Dan représente tous les types d’aventures de voyage et s’en tient à une seule marque, plutôt que de développer différentes sous-marques comme certains de ses concurrents.

Les touristes internationaux ayant été absents en raison de la pandémie, Dan s’est efforcé d’identifier ce que les touristes recherchent, et il est convaincu que cet investissement sera rentable lorsque les touristes seront de retour en force.

« Une bonne chambre et un excellent petit-déjeuner sont maintenant des éléments de base », estime Keidar.

Le groupe Dan a acquis une excellente réputation pour ses vastes buffets de petit-déjeuner israéliens, mais combiné à des chambres décentes, « cela ne suffit pas en soi ».

« Les touristes recherchent des expériences, ils recherchent du contenu, et nous voyons le marché se diviser, le milieu de gamme perdant du terrain. En haut de l’échelle, les gens veulent quelque chose de vraiment unique, et ils sont heureux de payer plus cher pour cela. À l’autre extrémité, il y a ceux qui veulent un bon rapport qualité-prix, un bon emplacement et souvent un lien avec l’environnement urbain », a-t-elle expliqué.

Une chambre typique du Dan Link Hotel and Hub, Tel Aviv, octobre 2022. (Crédit : Groupe Dan Hotel)

En 2018, Dan a ajouté le Link Hotel & Hub à son portefeuille de Tel Aviv.

L’hôtel a été conçu pour que les jeunes hommes et femmes d’affaire puissent y travailler tout en voyageant. Il ne propose ni piscine, ni spa, ni groom ni de service de conciergerie, mais propose à la place une exposition d’art de rue de Tel Aviv soigneusement sélectionnée dans tout l’hôtel, des espaces de travail partagés et privés, une salle de sport et une table de billard.

L’hôtel Dan Ruth, situé dans la ville de Safed, au nord du pays, est également récent. L’hôtel est fermement ancré dans la région, occupant le site d’une auberge vieille de 800 ans avec une vue imprenable sur la haute Galilée. Il s’approvisionne auprès des fermes agricoles locales, notamment en vins et fromages locaux, et propose à sa clientèle des séances de dégustation régulières afin de leur faire découvrir la région.

Le principe de durabilité est également au coeur des préoccupations du groupe Dan, qui s’efforce d’éliminer progressivement le plastique à usage unique de ses hôtels, de donner les excédents alimentaires à des organisations caritatives et, dans la mesure du possible, d’utiliser des matériaux recyclables.

Lorsqu’il s’agit de construire de nouveaux hôtels, Keidar a déclaré que le groupe « pense vert et durable tout au long de la chaîne de construction ».

Vue depuis un balcon de l’hôtel Dan Ruth, Safed, octobre 2022. (Crédit : groupe Dan Hotel)

L’autre grande tendance qui sous-tend la renaissance de Dan est le libre-service, que les jeunes en particulier souhaitent voir faire partie intégrante de toute expérience hôtelière.

Cela signifie pouvoir s’enregistrer et partir via des applications, avoir une clé de chambre sur son téléphone, et pouvoir faire des réservations sans passer d’appels.

Ces efforts portent leurs fruits pour le groupe.

Au cours du trimestre clos en mars 2022, Dan a enregistré une croissance de plus de 66 % par rapport à l’année précédente. Les actifs du groupe sont évalués à plus de 2,1 milliards de dollars.

Pour 2022, Dan est actuellement à environ 70 % de ce qu’il était en 2019 en matière d’occupation, même si les cieux au-dessus d’Israël n’ont pas ouvert avant mars.

En septembre, selon Keidar, il n’y avait pas une seule chambre libre à Tel Aviv en raison des conférences d’affaires.

La promenade de Tel Aviv avec l’emblématique Dan Tel Aviv, décembre 2021. (Crédit : Teo K via iStock by Getty Images)

Selon Keidar, le groupe Dan est convaincu que le monde du voyage a irrévocablement changé et qu’il doit évoluer avec lui. Il y a un pipeline de nouveaux projets, y compris l’expérimentation de robots pour aider à nettoyer les chambres.

Le groupe cherche également à attirer davantage de touristes locaux et de vacanciers israéliens et à atteindre un ratio d’environ 50/50 avec les voyageurs internationaux, a déclaré M. Keidar.

Avec plus de 4 000 chambres, Dan Hotels est largement reconnu comme un leader sur le marché du luxe.

Mais le groupe possède également une empreinte hôtelière plus ancienne et plus traditionnelle. Et la concurrence s’intensifie, stimulée par l’ambition déclarée du gouvernement d’atteindre 10 millions de visiteurs par an d’ici 2030.

Certaines chaînes internationales font leurs premiers pas.

David Kempinski a ouvert un hôtel de luxe à Tel Aviv au printemps dernier et Six Senses a lancé son spa et son hôtel de luxe dans le Néguev, après 10 ans de développement.

Tous deux sont en concurrence directe avec Dan pour les expériences hôtelières touristiques de luxe.

Les concurrents locaux, Fattal et Isrotel, prévoient de nouveaux projets d’hôtellerie, tels que B, font déjà des progrès grâce à des innovations en matière de service et d’équipements dans leurs offres destinées à une clientèle plus jeune.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...