Glick : ce qu’a fait Deri après la mort de ma femme était « déplacé »
Rechercher

Glick : ce qu’a fait Deri après la mort de ma femme était « déplacé »

Le ministre de l'Intérieur a tenté de convaincre le jeune veuf de venir voter une loi controversée à la Knesset quelques heures après l'enterrement de sa femme

Le député Yehudah Glick prononce un éloge funèbre pour sa femme Yaffa Glick, au cimetière Har HaMenou'hot, à Jérusalem, le 1 janvier2018. (Crédit : Hadas Parush/Flash90)
Le député Yehudah Glick prononce un éloge funèbre pour sa femme Yaffa Glick, au cimetière Har HaMenou'hot, à Jérusalem, le 1 janvier2018. (Crédit : Hadas Parush/Flash90)

Le député du Likud Yehuda Glick a déclaré que les tentatives du ministre de l’Intérieur Aryeh Deri de le convaincre de venir voter pour un projet de loi quelques heures après les funérailles de son épouse étaient « déplacées » et « irrespectueuses ».

La femme de Glick, Yaffa, 51 ans, est décédée la semaine dernière après un coma de six mois à la suite d’un grave accident vasculaire cérébral.

Le député a confié à Hadashot que « deux heures après l’enterrement » la semaine dernière ses assistants lui ont dit que le chef du parti Shas essayait de le convaincre d’aller à la Knesset pour aider la coalition à obtenir une majorité sur le projet de loi controversé sur la fermeture des épiceries pendant Shabbat.

« Aryeh a dit que ‘ce serait Kiddush Hashem (sanctification du nom de Dieu) que vous puissiez faire la shiva (la période de deuil juif) à la Knesset’ », a déclaré Glick.

« Je ne l’ai pas pris au sérieux, c’était tellement déplacé », a expliqué Glick. « C’était si irrespectueux — c’est pour ça je n’ai pas réagi. J’étais brisé en mille morceaux à ce moment-là. Pensait-il vraiment … que je passerais toute la nuit là-bas ? »

Glick a ajouté qu’il n’était pas fâché ou contrarié, bien qu’il note que Deri ne s’était pas excusé ou ne lui avait pas parlé depuis l’incident.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...