Grand Est et Hauts-de-France: les présidents d’université contre l’antisémitisme
Rechercher

Grand Est et Hauts-de-France: les présidents d’université contre l’antisémitisme

"Nous ne pouvons tolérer au sein de nos établissements des discours racistes, antisémites et discriminatoires," lit-on dans l'appel

L'Université Reims-Champagne-Ardenne (URCA). (Crédit : capture d'écran Google)
L'Université Reims-Champagne-Ardenne (URCA). (Crédit : capture d'écran Google)

Les dix présidents des universités du Grand Est et des Hauts-de-France viennent de cosigner un texte contre le racisme et l’antisémitisme qui sera bientôt diffusé à l’ensemble des étudiants et des membres du personnel universitaire, a-t-on appris jeudi auprès de l’un d’eux.

« C’est un appel à la conscience », a déclaré jeudi à l’AFP Guillaume Gellé, président de l’Université Reims-Champagne-Ardenne (URCA).

« Nous ne pouvons plus fermer les yeux et rester silencieux face à la dégradation de la situation française ».

Le texte décrit le « racisme et l’antisémitisme » des universités d’Amiens, de Lille et de Reims.

« L’humour corrosif de certains milieux universitaires a remplacé l’esprit ‘potache’ et salit la mémoire de millions de morts. ‘Shoah must go home’ a-t-on pu lire sur les réseaux sociaux étudiants », est-il écrit dans cette déclaration – mise en ligne sur le site de l’Union et dont l’AFP a eu copie – qui rappelle les « valeurs humanistes, de respect et de tolérance » de l’université.

« Nous ne pouvons tolérer au sein de nos établissements des discours racistes, antisémites et discriminatoires. Les universités sont au contraire des ressources vivantes au service de la société et de l’humanité. Il leur incombe un devoir d’exemplarité », peut-on lire dans le texte signé par l’ensemble des présidents des universités des deux régions.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...