Israël en guerre - Jour 290

Rechercher

Guterres nomme un comité indépendant pour évaluer l’UNRWA, en parallèle à l’enquête interne

L'objectif du groupe d'évaluation est de "déterminer si l'Agence fait tout ce qui est en son pouvoir pour assurer sa neutralité et répondre aux accusations de graves abus le cas échéant"

Des Palestiniens se tiennent à l'entrée du Collège universitaire des sciences de l'éducation géré par l'UNRWA à Ramallah, en Cisjordanie, le 29 janvier 2024. (Crédit : Jaafar Ashtiyeh/AFP)
Des Palestiniens se tiennent à l'entrée du Collège universitaire des sciences de l'éducation géré par l'UNRWA à Ramallah, en Cisjordanie, le 29 janvier 2024. (Crédit : Jaafar Ashtiyeh/AFP)

Le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres a annoncé lundi la création d’un comité indépendant chargé d’évaluer la « neutralité » de l’agence de l’ONU pour les réfugiés palestiniens (UNRWA) et son fonctionnement après les accusations visant plusieurs de ses employés.

Ce groupe d’évaluation sera mené par l’ancienne ministre française des Affaires étrangères Catherine Colonna, en collaboration avec trois centres de recherche (Institut Raoul Wallenberg en Suède, Institut Chr. Michelsen en Norvège, et l’Institut danois pour les droits humains), a précisé un communiqué.

Le chef de la diplomatie israélienne Israël Katz a déclaré, dans la foulée, que l’Etat hébreu coopèrera et « soumettra toutes les preuves soulignant les liens de l’Urnwa avec le terrorisme ».

« Félicitations aux Nations unies pour la formation de ce comité d’enquête », a ajouté Israël Katz sur X, jugeant « impératif de révéler la vérité ».

L’UNRWA est au centre d’une controverse depuis qu’Israël a accusé 12 de ses 30 000 employés régionaux d’implication dans l’attaque du 7 octobre menée par le groupe terroriste islamiste palestinien du Hamas qui a entraîné la mort de près de 1 200 personnes, majoritairement des civils.

En réaction, treize pays, dont d’importants donateurs comme les Etats-Unis, l’Allemagne, le Royaume-Uni et la Suède ont annoncé suspendre leur financement à l’agence, laquelle s’est dite la semaine dernière menacée de devoir cesser ses activités « d’ici fin février ».

L’objectif du groupe d’évaluation nommé lundi est de « déterminer si l’Agence fait tout ce qui est en son pouvoir pour assurer sa neutralité et répondre aux accusations de graves abus le cas échéant ».

Il devra remettre à Antonio Guterres d’ici fin mars un rapport intermédiaire puis d’ici fin avril un rapport final qui devra notamment, si nécessaire, faire des recommandations pour « améliorer et renforcer » les mécanismes en place.

Le secrétaire général « note que ces accusations interviennent à un moment où l’UNRWA, la plus importante organisation de l’ONU dans la région, travaille dans des conditions très difficiles pour aider les deux millions d’habitants de la bande de Gaza qui dépendent d’elle pour survivre au milieu de l’une des pires et plus complexes crises humanitaires du monde ».

Cette évaluation indépendante aura lieu en parallèle à une enquête interne de l’ONU lancée en janvier après les accusations contre les douze employés de l’UNRWA.

Les renseignements israéliens avaient transmis un dossier accusant 190 employés de l’UNRWA d’être des terroristes du Hamas et du Jihad islamique palestinien, disant que certains d’entre eux avaient pris part au massacre du 7 octobre, commis sur le sol israélien, qui avait déclenché la guerre à Gaza, ou d’avoir pris part à des enlèvements, ce jour-là.

Israël a également accusé l’agence des Nations unies de laisser le Hamas utiliser ses infrastructures dans la bande de Gaza à des fins terroristes.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.