Israël en guerre - Jour 138

Rechercher

Eylon Levy : l’UNRWA « n’est pas neutre »

Le porte-parole du gouvernement a accusé l'agence de l'ONU d'être "fondamentalement compromise" et de laisser le groupe terroriste islamiste du Hamas "utiliser ses infrastructures"

Eylon Levy, porte-parole du gouvernement israélien, en octobre 2023. (Crédit : Capture d'écran X; utilisée conformément à la clause 27a de la loi sur le droit d'auteur))
Eylon Levy, porte-parole du gouvernement israélien, en octobre 2023. (Crédit : Capture d'écran X; utilisée conformément à la clause 27a de la loi sur le droit d'auteur))

Le porte-parole du gouvernement israélien a accusé mardi l’agence de l’ONU pour les réfugiés palestiniens (UNRWA) d’être « fondamentalement compromise », en laissant notamment le groupe terroriste islamiste du Hamas « utiliser ses infrastructures » pour mener ses activités militaires et « cacher des terroristes ».

L’agence, dont Israël accuse des employés d’avoir participé à l’attaque du 7 octobre, a aussi « embauché massivement des terroristes » parmi ses 13 000 employés à Gaza et s’est « appuyée sur le Hamas pour la distribution de l’aide », affirme le porte-parole du gouvernement Eylon Levy, dans une vidéo.

« Environ 10 % » des employés sont des membres du Hamas et du Jihad islamique, l’autre grand groupe terroriste islamiste à Gaza, et « environ 50 % sont parents au premier degré de ces membres », a-t-il affirmé.

L’UNRWA , acteur essentiel pour des millions de Palestiniens depuis sa mise en place en 1949, « n’est pas neutre », a encore estimé Eylon Levy.

L’agence dont la majorité des employés à Gaza sont Palestiniens, est dans la tourmente depuis les accusations portées par Israël, peu après une décision de la Cour internationale de Justice.

Saisie par l’Afrique du Sud, la plus haute juridiction de l’ONU avait demandé vendredi à Israël d’empêcher d’éventuels actes de « génocide » et de « prendre des mesures immédiates » pour permettre la fourniture « de l’aide humanitaire dont les Palestiniens ont un besoin urgent » dans la bande de Gaza.

L’UNRWA a indiqué avoir suspendu la plupart de ses douze membres mis en cause sur la base des informations fournies par Israël, et ouvert une enquête.

Les 12 membres du personnel de l’UNRWA qui auraient participé à l’attaque du 7 octobre (utilisé conformément à la clause 27a de la loi sur le droit d’auteur)

Les Etats-Unis ont immédiatement suspendu leur financement à l’UNRWA, suivis par un certain nombre de pays, dont l’Allemagne, l’Australie, l’Italie, la Finlande et le Royaume Uni.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.