Hausse des actes antisémites au Canada pour la 3e année consécutive
Rechercher

Hausse des actes antisémites au Canada pour la 3e année consécutive

Cette "nouvelle norme" montre que les Juifs canadiens ont été pris pour cible à plus de 2 000 reprises en 2018, majoritairement sous la forme d'attaques en ligne

Vue de Montréal. (crédit photo : CC BY montroyaler/Flickr)
Vue de Montréal. (crédit photo : CC BY montroyaler/Flickr)

MONTREAL (JTA) — Le nombre d’incidents antisémites au Canada a augmenté pour la troisième année consécutive, selon l’audit annuel réalisé par le Bnai Brith Canada et diffusé lundi.

Cet audit montre que 2 041 incidents antisémites ont été enregistrés l’an dernier au Canada, soit 16,5 % de plus qu’en 2017, où 1 752 incidents avaient été recensés.

« Pour mettre cela en perspective, cela représente une augmentation nette de l’antisémitisme au Canada pour la troisième année consécutive, ce qui reflète une ‘nouvelle norme’ dans le paysage de l’antisémitisme », a déclaré Ran Ukashi, directeur de la Ligue des droits de l’Homme de Bnai Brith Canada.

Le groupe a déclaré que cette recrudescence était alimentée par les réseaux sociaux et qu’il s’agissait d’une tendance internationale.

Selon l’audit, en dépit de cette inquiétante augmentation, il s’agit tout de même d’un « phénomène marginal » au Canada. Près de 90 % des incidents ont pris la forme de « harcèlement » et 80 % sont survenus sur des plateformes telles que Facebook, Instagram et YouTube.

Des incidents spécifiques ont été enregistrés, notamment les jets de feux d’artifices sur des Juifs hassidique au Québec et le passage à tabac de deux étudiants dans la province du Saskatchewan.

Michael Mostyn, président de Bnai Brith Canada a déclaré qu’il s’inquiétait que la haine anti-juive « refasse surface dans des régions typiquement moins sujettes à de tels préjugés ».

La plupart des incidents signalés se sont produits dans les provinces du Québec et de l’Ontario, mais qu’une nette augmentation était observée ailleurs, apparemment en raison de la recrudescence de la haine anti-juive sur internet.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...