Israël en guerre - Jour 254

Rechercher

Heurts à Al-Aqsa : La Ligue arabe se réunit ; Netanyahu veut apaiser les tensions

Amman, en partenariat avec l'Egypte et l'Autorité palestinienne, a convoqué une session d'urgence pour discuter des troubles à la veille de Pessah

La police marchant dans l'enceinte de la mosquée Al-Aqsa, après que des affrontements ont éclaté pendant le ramadan, à Jérusalem, le 5 avril 2023. (Crédit : Ahmad Gharabli/AFP)
La police marchant dans l'enceinte de la mosquée Al-Aqsa, après que des affrontements ont éclaté pendant le ramadan, à Jérusalem, le 5 avril 2023. (Crédit : Ahmad Gharabli/AFP)

La Ligue arabe devait se réunir en session d’urgence mercredi après que les forces israéliennes ont dû pénétrer dans la mosquée Al-Aqsa pendant la nuit pour confronter les « émeutiers » palestiniens qui s’y trouvaient.

La Jordanie, en partenariat avec l’Autorité palestinienne (AP) et l’Égypte, avait auparavant demandé à la Ligue de tenir une session d’urgence.

Un communiqué publié par le ministère jordanien des Affaires étrangères indique qu’Amman a demandé la tenue de cette réunion après que les forces israéliennes ont, selon le royaume hachémite, « pris d’assaut » Al-Aqsa, le troisième lieu saint de l’islam.

« L’agression israélienne est inacceptable et son objectif est de modifier le statut historique et juridique de Jérusalem. Nous allons prendre toutes les mesures nécessaires pour mettre fin à la dangereuse escalade israélienne qui menace l’ensemble de la région », indique le communiqué.

La police a déclaré avoir pénétré dans la mosquée après que des jeunes masqués se sont barricadés à l’intérieur de la mosquée située au sommet du mont du Temple avec des pétards, des gourdins et des pierres, et ont refusé d’en sortir pacifiquement. Les policiers pensaient apparemment que le groupe avait l’intention d’agresser les Juifs qui se rendaient sur le mont à l’occasion de Pessah.

Dans une déclaration faite mercredi après-midi, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a indiqué que son gouvernement s’engageait à « maintenir le statu quo et à apaiser les tensions » sur le mont du Temple.

Netanyahu a affirmé que des fidèles musulmans présents dans la mosquée dans la nuit de mardi à mercredi avaient confirmé le récit des événements par la police, en publiant sur sa page Twitter des images dans lesquelles un Palestinien non identifié témoigne que des jeunes masqués ont barricadé les portes de la mosquée et refusé de laisser sortir qui que ce soit du bâtiment.

Les ministres des Affaires étrangères de la Ligue arabe lors de leur réunion annuelle au Caire, en Égypte, le 6 septembre 2022. (Crédit : AP Photo/Amr Nabil)

La police a déclaré avoir tenté de convaincre les émeutiers à l’intérieur de la mosquée de partir, mais le groupe n’a pas obtempéré, ne laissant aux forces de sécurité d’autre choix que d’entrer dans la mosquée, où elles ont été attaquées à coups de pierres et de pétards.

« Israël s’est engagé à préserver la liberté de culte, le libre accès de toutes les religions et le statu quo sur le mont du Temple, et ne permettra pas à des extrémistes violents de changer cela », a écrit Netanyahu.

La police a ajouté que 350 suspects ont été arrêtés et que « les émeutiers ont causé des dommages à la mosquée et l’ont profanée ».

Le secrétaire-général de la Ligue arabe, Ahmed Aboul Gheit, a qualifié les actions d’Israël « d’irresponsables », estimant que ce « comportement affecte les sentiments religieux de millions de musulmans dans le monde, en particulier pendant le ramadan ».

Le secrétaire-général de la Ligue arabe, Ahmed Aboul Gheit, s’exprimant lors d’une réunion d’urgence de la Ligue arabe consacrée à la proposition de règlement du conflit au Moyen Orient présentée sous l’égide des États-Unis, au Caire, le1er février 2020. (Crédit : Khaled Desouki/AFP)

Le ramadan, qui coïncide cette année encore avec la fête juive de Pessah, est souvent marqué par de vives tensions israélo-palestiniennes. Des dizaines de milliers de fidèles se rendent à Al-Aqsa – troisième lieu saint de l’islam – tout au long du mois, ce qui entraîne régulièrement une montée des tensions avec Israël et des violences meurtrières.

« Nous appelons la communauté internationale, en particulier les pays membres du Conseil de sécurité de l’ONU, à agir rapidement pour qu’Israël mette fin à cette dangereuse escalade qui pourrait embraser toute la région », a déclaré Gheit.

Il a également accusé les « extrémistes » du gouvernement israélien d’essayer d’attiser les tensions avec les Palestiniens. « Ne transférez pas la crise interne d’Israël au peuple palestinien. »

Des policiers arrêtant un Palestinien dans l’enceinte de la mosquée Al-Aqsa à la suite des affrontements qui ont éclaté pendant le ramadan, à Jérusalem, le 5 avril 2023. (Crédit : Ahmad Gharabli/AFP)

Le ministre des Affaires civiles de l’AP, Hussein al-Cheikh, a condamné l’action de la police israélienne à l’intérieur d’Al-Aqsa, déclarant que « le niveau de brutalité exige une action palestinienne, arabe et internationale urgente ».

L’Arabie saoudite a exprimé son « rejet catégorique » des actions qui contredisent « les principes et les normes internationales en matière de respect des sanctuaires religieux » et « sapent les efforts de paix ».

L’Égypte, qui a souvent joué un rôle de médiateur dans le conflit, a déclaré qu’elle « tenait Israël, la puissance occupante, pour responsable de cette dangereuse escalade qui pourrait compromettre les efforts de trêve dans lesquels l’Égypte est engagée avec ses partenaires régionaux et internationaux ».

Berlin a aussi exprimé sa préoccupation et appelé « tous ceux ayant de l’influence sur la situation (…) à tout faire pour ramener le calme ». Questionné lors d’un point-presse régulier du gouvernement allemand, Christofer Burger, porte-parole du ministère des Affaires étrangères, a également exhorté toutes les parties concernées à « ne pas jeter davantage d’huile sur le feu ». Les affrontements de la nuit dernière « nous remplissent d’inquiétude », a dit M. Burger. Et il a aussitôt ajouté : « Nous condamnons avec fermeté les tirs cette nuit de roquettes de Gaza sur Israël ». »Afin que tous les croyants puissent célébrer dans le calme et la dignité les fêtes à venir, Ramadan, Pessah et Pâques, il ne faut pas qu’il y ait de nouvelles escalades de la situation », a-t-il poursuivi.  « Et pour cela, il est essentiel que les responsables israéliens, palestiniens et jordaniens restent en contact étroit », a-t-il continué.

La police a diffusé une vidéo montrant ce qui semble être des explosions de pétards à l’intérieur de la mosquée et des personnes lançant des pierres. Une autre vidéo de la police montre des policiers anti-émeutes munis de boucliers avançant dans la mosquée sous un barrage d’explosions de pétards. Les images montrent ensuite une porte barricadée et des boîtes de pétards sur le sol, ainsi que des policiers escortant au moins cinq personnes à l’extérieur, les mains menottées dans le dos.

Une vidéo filmée par des Palestiniens montre les forces de sécurité frappant des personnes à l’intérieur de la mosquée, tandis que l’on entend la voix d’une femme crier « Oh mon Dieu. Oh mon Dieu ».

Le groupe terroriste palestinien du Hamas a dénoncé les actions de la police sur le lieu saint de Jérusalem comme un « crime sans précédent » et a exhorté les Palestiniens de Cisjordanie « à se rendre en masse à la mosquée Al-Aqsa pour la défendre ».

Au total, 16 roquettes ont été tirées mercredi matin depuis le nord de la Bande de Gaza, dont huit ont été abattues par le système de défense aérienne Dôme de fer.

La municipalité de Sderot a déclaré que l’une des roquettes avait touché une usine dans la zone industrielle, causant des dégâts matériels, mais fort heureusement aucun blessé.

En réponse, Israël a mené des frappes aériennes dans la Bande de Gaza, touchant plusieurs installations du Hamas.

Les combats ont fait craindre un embrasement plus important. Il y a deux ans, des affrontements similaires avaient déclenché une guerre sanglante de 11 jours entre Israël et le Hamas.

Le ministre de la Sécurité nationale, Itamar Ben Gvir, a déclaré mercredi matin qu’il demandait la convocation du cabinet de sécurité. « Le gouvernement dont je suis membre doit réagir fermement aux tirs de roquettes en provenance de Gaza. Les roquettes du Hamas nécessitent une réponse autre que le bombardement de dunes et de sites inhabités ».

« Il est temps que des têtes tombent à Gaza. »

La semaine dernière, l’armée israélienne a annoncé qu’elle imposerait un bouclage de la Cisjordanie, qui devrait entrer en vigueur à 17h mercredi, les points de passage étant fermés aux Palestiniens le premier et le dernier jour de Pessah. Les points de passage de Gaza seront également fermés.

Ces fermetures sont une pratique courante pendant les fêtes. L’armée affirme qu’il s’agit d’une mesure préventive contre les attaques en période de tensions accrues.

La fermeture durera jusqu’au samedi 8 avril. Une deuxième fermeture commencera le 11 avril et durera jusqu’au 12 avril.

Le vendredi 7 avril, certains postes-frontières devraient rouvrir pour permettre aux fidèles palestiniens de Cisjordanie d’entrer à Jérusalem pour prier à Al-Aqsa pendant le ramadan.

L’AFP a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.