Eglise de la Multiplication: Netanyahu veut une enquête complète et rapide
Rechercher

Eglise de la Multiplication: Netanyahu veut une enquête complète et rapide

Suite à l'incendie au sanctuaire de Tabgha, 16 jeunes domiciliés dans des implantations de Samarie ont été relâchés après interrogatoire

Un prêtre inspecte les dommages causés à l'Eglise de la Multiplication, à Tabgha, sur le lac de Tibériade, qui a  pris feu dans ce que la police suspecte être un incendie criminel, 18 juin 2015 (Crédits : Basel Awidat / Flash90)
Un prêtre inspecte les dommages causés à l'Eglise de la Multiplication, à Tabgha, sur le lac de Tibériade, qui a pris feu dans ce que la police suspecte être un incendie criminel, 18 juin 2015 (Crédits : Basel Awidat / Flash90)

Le Premier ministre, Benjamin Netanyahu, s’est entretenu aujourd’hui avec le directeur du Shin Bet, Yoram Cohen, et lui a demandé de mener une enquête complète et rapide sur l’incendie criminelle de ce matin.

Le Premier ministre Netanyahu a déclaré que le « scandaleux incendie criminel dans une église ce matin est une attaque contre nous tous. En Israël, la liberté de culte est l’une de nos valeurs fondamentales et est garantie par la loi. Les responsables de ce crime odieux devront faire face à la force de la loi. La haine et l’intolérance n’ont pas sa place dans notre société « .

La police israélienne a indiqué avoir relâché jeudi sans retenir de charge contre eux 16 jeunes juifs d’implantations de Samarie qui avaient été interpellés après un incendie ayant endommagé le sanctuaire de Tabgha, haut lieu du christianisme catholique en Israël.

Les 16 interpellés « ont été relâchés sans condition après avoir été interrogés et avoir livré leur déposition. L’enquête se poursuit », a indiqué la police dans un communiqué.

Un incendie avait éclaté dans l’Eglise de la Multiplication à Tabgha, au bord du lac de Tibériade, jeudi matin, dans ce que la police suspecte être un acte criminel.

Des équipes de pompiers ont éteint avec succès l’incendie et deux personnes qui se trouvaient dans le bâtiment ont été légèrement incommodées par la fumée.

Dans un couloir d’entrée de l’édifice – qui est considéré par les Chrétiens comme le site du miracle où Jésus a multiplié deux poissons et cinq pains pour nourrir 5 000 personnes – des graffitis en hébreu ont été trouvés, avec l’inscription « les faux dieux seront éliminés », une citation de la prière juive Aleinou.

On ne déplore pas de dommages importants à l’église elle-même, puisque le feu a principalement touché le toit. Des dégâts ont été constatés dans une salle de stockage de livres, dans des bureaux et dans une salle de réception.

L’église, qui est gérée par l’ordre catholique bénédictin, est surtout connue pour ses mosaïques du Ve siècle, dont une représentant deux poissons encadrant un panier de pains.

De extrémistes de droite juifs ont, dans le passé, perpétré de nombreux incendies et attaques aux graffitis contre des sites chrétiens, ainsi que contre des propriétés arabes en Cisjordanie et à Jérusalem sous le slogan « prix à payer ».

Le terme « prix à payer » est utilisé par des extrémistes juifs pour décrire le vandalisme ou les attaques généralement menées contre des non-Juifs ou contre leurs biens, apparemment en représailles à des attaques palestiniennes ou des actions du gouvernement israélien jugées contraires aux intérêts des habitants des implantations.

Le président Rivlin s’est entretenu avec avec le Père Gregory Collins, qui dirige l’Ordre des Bénédictins en Israël suite à la profanation à Tabgha.
Le Père Gregory a chaleureusement remercié le Président pour son appel. « Monsieur le Président, je vous remercie beaucoup pour votre appel. Pour nous tous, il s’agit d’une attaque contre la démocratie israélienne, et pas seulement contre un groupe religieux. Nous savons que tous les gens de bien en Israël s’opposent à de tels actes perpétrés par une infime minorité. »

Le ministre de l’Intérieur, Silvan Shalom, a exprimé son indignation dans un appel téléphonique au chef de l’église, le père Matthias Karl, et a promis que son ministère ferait tout son possible pour traduire les coupables en justice.

Le ministre de la Sécurité publique Gilad Erdan a également dénoncé l’incident.

La ministre-adjointe des Affaires étrangères, Tzipi Hotovely, a condamné dans un communiqué l’incendie de l’église.

Le depute Zouheir Bahloul (Union sioniste) a appelé à une action rapide pour éviter que l’incident ne cause des tensions entre les communautés religieuses d’Israël.

Le lieutenant (de réserve) Shadi Halul, qui dirige le Forum des officiers chrétiens de Tsahal, a déclaré jeudi à la radio militaire que les responsables de l’incendie se trompaient s’ils pensent que ce type d’actions servait leur cause.

Des mosaïques fatant de l'époque byzantine à l'Eglise de la Multiplication des pains et les poissons à Tabgha, au bord du lac de Tibériade (Rishwanth Jayapaul / Flash90)
Des mosaïques fatant de l’époque byzantine à l’Eglise de la Multiplication des pains et les poissons à Tabgha, au bord du lac de Tibériade (Rishwanth Jayapaul / Flash90)

Le commandant en chef de la police de Tibériade, Ran Levi, a déclaré à la radio de l’armée que la police a été alertée de l’incident à 4h du matin.

Il y avait 12 bénévoles dans le bâtiment à ce moment, et ils ont essayé de contenir les flammes, a dit Levi. Deux d’entre eux ont été brièvement hospitalisés après avoir souffert de l’inhalation de fumée.

Lendemain d'un incendie criminel présumé à l'Eglise de la Multiplication au bord du lac de Tibériade, le jeudi 18 juin 2015 (Photo: Services des pompiers et de sauvetage)

Au lendemain d’un incendie criminel présumé à l’Eglise de la Multiplication, au bord du lac de Tibériade, le jeudi 18 juin 2015 (Photo: Services des pompiers et de sauvetage)

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...