Israël en guerre - Jour 196

Rechercher

IAA : Le brouillage du GPS oblige les avions à emprunter des itinéraires alternatifs

L'autorité déclare de manière énigmatique que les perturbations sont probablement causées par des forces extérieures au pays ; la Russie a été accusée d'interférence dans le passé

Illustration : Un avion d'El Al atterrissant, à l'aéroport israélien Ben Gurion près de Tel Aviv, le 20 octobre 2020. (Crédit : Jack Guez/AFP)
Illustration : Un avion d'El Al atterrissant, à l'aéroport israélien Ben Gurion près de Tel Aviv, le 20 octobre 2020. (Crédit : Jack Guez/AFP)

Des interférences GPS incessantes causées par des forces inconnues ont récemment forcé les avions prévoyant d’atterrir à l’aéroport Ben Gurion à utiliser des itinéraires alternatifs au-dessus des implantations de Cisjordanie au cours des derniers mois, a déclaré mercredi l’Autorité aéroportuaire israélienne (IAA).

L’énigmatique communiqué de l’IAA fait suite aux plaintes déposées par le Conseil régional de Binyamin, en Cisjordanie, au nom de ses habitants – en particulier ceux qui vivent dans l’implantation HaShmonaïm – concernant le bruit intolérable des avions qui passent constamment au-dessus de leurs habitations.

« Ces derniers mois, l’État d’Israël a été confronté à un brouillage permanent du GPS par des sources inconnues, probablement extérieures au pays », a écrit Iris Raz, cheffe de la division de l’environnement et de l’ingénierie de l’IAA, ajoutant que les avions sont souvent incapables d’atterrir par l’approche habituelle.

En raison des perturbations, les avions sont contraints d’utiliser une méthode qui les fait passer au-dessus de Modiin Illit, HaShmonaïm, Lapid et Kfar HaOranim. Les activités de l’aéroport n’ont pas été affectées par ce problème.

La Douzième chaîne a rapporté que les autorités cherchaient une solution.

Selon la chaîne, les autorités cherchent à savoir si les unités de cyber-guerre de la Russie basées dans la Syrie voisine – où ses troupes soutiennent le régime du président Bashar el-Assad – et dans toute la région sont responsables de l’interférence.

Yisrael Gantz, président du Conseil régional de Binyamin, participant à une conférence de presse sur la situation en matière de sécurité, devant le Bureau du Premier ministre, à Jérusalem, le 22 août 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

La Russie a démenti les allégations d’Israël selon lesquelles elle serait responsable du brouillage du GPS des vols autour de l’aéroport Ben Gurion.

Moscou a été accusée par le passé d’utiliser une forme de guerre électronique connue sous le nom de « spoofing » comme mesure défensive, en dépit des perturbations qu’elle cause aux avions et aux navires à proximité.

Selon l’Association israélienne des pilotes de ligne, le spoofing permet au GPS de recevoir des données de localisation incorrectes d’un émetteur, ce qui donne l’impression au pilote que l’avion se trouve à un endroit différent, parfois à des kilomètres dudit point. Comme le récepteur GPS continue d’afficher les informations de géolocalisation, le dysfonctionnement n’est pas immédiatement détecté.

Le président du Conseil régional de Binyamin, Yisrael Gantz, a déclaré dans un communiqué qu’il était en contact régulier avec l’IAA afin de résoudre le problème.

« Nous comprenons qu’il y a des contraintes au niveau de la sécurité et de la technologie, mais nous continuerons à discuter avec les responsables de l’Autorité aéroportuaire israélienne pour trouver des alternatives et des solutions à ce problème », a-t-il déclaré.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.