Incendie: Des émeutiers palestiniens visaient des soldats avec un pneu en feu
Rechercher

Incendie: Des émeutiers palestiniens visaient des soldats avec un pneu en feu

Des sapeurs-pompiers israéliens ont aidé l'AP à éteindre un incendie dans le village de Beita après que le pneu en feu a atteint une usine appartenant à des Palestiniens

Des Palestiniens brûlent des pneus lors d'affrontements avec la police des frontières israélienne au poste de contrôle de Qalandiya, entre Jérusalem et Ramallah, le 24 juillet 2014, à la suite d'une marche massive de 10 000 manifestants palestiniens contre l'offensive militaire israélienne dans la bande de Gaza. (Photo : Issam Rimawi/FLASH90)
Des Palestiniens brûlent des pneus lors d'affrontements avec la police des frontières israélienne au poste de contrôle de Qalandiya, entre Jérusalem et Ramallah, le 24 juillet 2014, à la suite d'une marche massive de 10 000 manifestants palestiniens contre l'offensive militaire israélienne dans la bande de Gaza. (Photo : Issam Rimawi/FLASH90)

Des émeutiers palestiniens en Cisjordanie ont incendié une usine locale cette semaine alors qu’ils affrontaient des soldats israéliens près de Naplouse, en Cisjordanie.

Selon Hadashot, des manifestants du village de Beita près de Naplouse, dimanche, se sont heurtés aux soldats israéliens et ont fait rouler des pneus en flammes dans leur direction.

Mais un des pneus en flammes avait d’autres visées et changeait de direction, allant directement dans une usine de plastique voisine.

Le bâtiment a pris feu et l’usine a été complètement détruite.

Selon le reportage, des pompiers israéliens sont arrivés sur les lieux pour aider les équipes d’intervention de l’Autorité palestinienne à éteindre l’incendie.

La région de Naplouse a été le théâtre d’affrontements de faible intensité entre les forces de sécurité israéliennes et les manifestants palestiniens après qu’un avant-poste juif construit illégalement dans la région a provoqué des tensions.

Les maisons précaires de l’avant-poste appelé Evyatar ont été démantelées par l’armée la semaine dernière.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...