Inquiétude dans la communauté juive suite à la visite d’un ministre Iranien à Berlin
Rechercher

Inquiétude dans la communauté juive suite à la visite d’un ministre Iranien à Berlin

Une visite présumée du ministre des renseignements Iranien à Berlin fait hausser les sourcils aux dirigeants de la communauté juive allemande

Josef Schuster (Crédit : capture d’écran tvtouring.de)
Josef Schuster (Crédit : capture d’écran tvtouring.de)

D’après des articles parus dans la presse iranienne, le comité Juif américain (the American Jewish Committee) à Berlin a exigé des explications officielles au gouvernement allemand afin de comprendre pour quelle raison, le ministre Mahmoud Alawi, en charge du renseignement iranien, serait officiellement invité à Berlin.

« Les services secrets iraniens soutiennent des organisations terroristes telles que le Hamas et le Hezbollah, déstabilisant tout le Moyen Orient », a dit la présidente de l’AJC à Berlin, Didre Berger, dans un communiqué officiel mercredi tout en exigeant des informations à propos des motifs d’une telle rencontre ainsi que du contenu des discussions.

« En Allemagne, ce sont bien les services secrets iraniens qui participèrent aux initiatives illégales conduisant à l’obtention de technologie nucléaire ayant mené, preuves à l’appui, un rôle essentiel dans la mort d’hommes politiques iraniens en exil à Berlin », ajoute-t-elle.

On suppose que la visite d’Alawi est un prélude à une visite d’état officielle probable du président Hassan Humeiny.

Le dirigeant iranien avait prévu une visite en Autriche en mars dernier mais avait été contraint de l’annuler suite aux protestations et manifestations autour des droits de l’Homme en République Islamique d’Iran.

Le gouvernement fédéral avait alors répondu à la requête officielle du parlementaire écologiste Volker Beck en Juillet, affirmant qu’il ne pouvait y avoir de normalisation dans les relations entre l’Allemagne et l’Iran tant que l’Iran ne reconnaitrait pas le droit à Israël d’exister.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...