Israël en guerre - Jour 199

Rechercher

Interpellation d’un homme ayant dit à la police vouloir assassiner Netanyahu

Connu pour ses antécédents psychiatriques, l'homme de Kiryat Gat avait dit à la police son intention de tuer le Premier ministre. L'interrogatoire a permis d'en apprendre plus

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu préside la réunion du cabinet à son bureau de Jérusalem, le 11 juin 2023. (Crédit : Menahem Kahana/Pool/AFP)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu préside la réunion du cabinet à son bureau de Jérusalem, le 11 juin 2023. (Crédit : Menahem Kahana/Pool/AFP)

La police israélienne aurait arrêté un habitant de Kiryat Gat, dans le sud du pays, pour avoir menacé de s’en prendre au Premier ministre, Benjamin Netanyahu.

L’homme, âgé de 47 ans, a appelé le poste de police et déclaré son intention d’assassiner le Premier ministre, a rapporté dimanche le site d’information Ynet.

Le suspect serait déjà connu des services de police pour des problèmes psychiatriques.

Les policiers ont détenu l’homme pour le soumettre à un interrogatoire, au cours duquel il a décrit ses projets d’assassinat.

Selon cette même source, la détention provisoire aurait été prolongée et le suspect, pris en charge par le centre hospitalier Barzilai d’Ashkelon, aux fins d’évaluation médicale.

Samedi, la police et l’agence de sécurité Shin Bet avaient annoncé l’arrestation d’un homme pour une lettre de menaces adressée à Netanyahu et trouvée, la veille, sur la tombe du frère du Premier ministre, Yoni Netanyahu, au cimetière militaire du mont Herzl de Jérusalem.

Certains médias israéliens ont indiqué que cet autre suspect avait également des antécédents psychiatriques.

En juin, un homme avait été interpellé suite à la publication de messages jugés menaçants envers Netanyahu, dans le cadre d’un groupe WhatsApp ouvert après une fusillade terroriste dans l’implantation d’Eli, en Cisjordanie, qui a coûté la vie à quatre Israéliens.

Selon la police, le suspect de 23 ans, originaire de Beit Shemesh, aurait écrit : « Tout le monde devrait porter une arme. Une arme pour tout le monde et une occasion de mettre une balle dans la tête de Bibi », en utilisant le surnom du Premier ministre.

Ces incidents font suite à des manifestations toujours plus vigoureuses contre Netanyahu et son gouvernement radical, qui ont décidé de reprendre le mouvement de réforme du système judiciaire. Les tensions sont fortes et les discours politiques ont donné lieu à des menaces contre les dirigeants des parties prenantes.

Netanyahu a reçu plusieurs menaces de mort ces derniers mois, pour la plupart liées au projet de loi controversé de son gouvernement.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.