Israël à l’Eurovision : « A-Ba-Ni-Bi » de Izhar Cohen, lauréat du concours de 1978
Rechercher

Israël à l’Eurovision : « A-Ba-Ni-Bi » de Izhar Cohen, lauréat du concours de 1978

Alors que la victoire israélienne se profilait, la télévision jordanienne a interrompu la diffusion et annoncé le lendemain une victoire de... la Belgique

Izhar Cohen et le groupe Alphabeta interprétant la chanson « A-Ba-Ni-Bi » à l’Eurovision 1978, organisée à Paris. (Crédit photo : capture d’écran YouTube / Eurovision)
Izhar Cohen et le groupe Alphabeta interprétant la chanson « A-Ba-Ni-Bi » à l’Eurovision 1978, organisée à Paris. (Crédit photo : capture d’écran YouTube / Eurovision)

Dans une série de cinq articles publiés au fil de la semaine à venir, le site 20 Minutes propose à ses lecteurs de se plonger dans les archives de l’Eurovision « pour évoquer les chansons marquantes du pays organisateur de l’édition 2019, Israël ».

Dans son premier article, 20 Minutes revient sur l’édition 1978, organisée au palais des Congrès de Paris et remportée par Israël – sa première victoire depuis son entrée dans le concours en 1973.

La chanson lauréate de cette édition était « A-Ba-Ni-Bi » (qui signifie « Je t’aime » dans un langage enfantin) de Izhar Cohen et du groupe Alphabeta.

Prétextant des « soucis techniques », la télévision jordanienne avait interrompu son direct alors que la victoire d’Israël se profilait, confirmée peu après par Léon Zitrone : « Mesdames et messieurs, le concours est fini. C’est Israël qui gagne avec 157 points. » La diffusion sur la chaîne jordanienne est remplacée par… une photo de jonquilles. Le lendemain, les médias jordaniens annonceront une victoire de… la Belgique, qui a terminé à la seconde place.

La victoire a alors provoqué « une joie immense, tout le pays était euphorique », explique à 20 Minutes Alon Amir, ex-chef du service presse de la délégation israélienne de l’Eurovision. « Gagner le concours, à l’époque, c’était quelque chose de particulièrement fort. C’était un grand moment de fierté », ajoute-t-il.

Après cette victoire, le chanteur Izhar Cohen est devenu très populaire en Israël et s’y produit toujours. Il est aussi devenu comédien pour le théâtre de Haïfa.

Pochette du disque « A-Ba-Ni-Bi » de Izhar Cohen et du groupe Alphabeta.

Il a participé une nouvelle fois à l’Eurovision, en 1985, avec la chanson « Ole Ole », terminant à la cinquième place. Cette année, à Tel Aviv, l’homme annoncera les points du jury israélien.

En 1978, la chanteuse israélienne Rika Zaraï reprendra – en français – la chanson « A-Ba-Ni-Bi », la rendant encore plus populaire en France.

Le coup d’envoi du concours de l’Eurovision 2019, d’une durée de cinq jours, sera donné à Tel Aviv, le 14 mai, avec 41 pays participants. La finale aura lieu le 18 mai. Israël a remporté l’édition 2018 de l’Eurovision grâce à la chanson « Toy » de Netta Barzilai. Suite à cette victoire, le pays accueille le concours cette année, qui aura lieu malgré les tensions actuelles dans le sud du pays et les menaces de groupes armés depuis Gaza.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...