Israël en guerre - Jour 282

Rechercher

Israël affirme avoir tué un chef du Hamas qui a mené l’attaque du 7 octobre

Ali Qadi est originaire de Ramallah en Cisjordanie, et a été expulsé à Gaza dans le cadre de l'échange de prisonniers palestiniens pour la libération de Gilad Shalit

Une voiture carbonisée à l'entrée du kibboutz Beeri, le 11 octobre 2023 (Crédit : Lazar Berman/The Times of Israel)
Une voiture carbonisée à l'entrée du kibboutz Beeri, le 11 octobre 2023 (Crédit : Lazar Berman/The Times of Israel)

Un chef du mouvement terroriste islamiste du Hamas qui a mené l’attaque sanglante contre Israël le 7 octobre, a été tué par l’armée israélienne, a affirmé samedi un porte-parole militaire.

« Un commandant de l’unité ‘Nukhba’ (« élite » en arabe) du Hamas, qui a mené les massacres contre les localités israéliennes proches de la bande de Gaza le weekend dernier, a été tué dans une attaque aérienne », a précisé le porte-parole dans un communiqué.

Il a ajouté que l’information sur la mort de ce terroriste palestinien, Ali Qadi, à Gaza, était fondée sur des renseignements recueillis par l’armée et l’agence de sécurité intérieure du Shin Bet.

Selon le porte-parole, Ali Qadi avait été libéré par les autorités israéliennes dans le cadre de l’échange de détenus consécutifs à la libération du soldat franco-israélien Gilad Shalit enlevé le 25 juin 2006 par le Hamas et relâché le 18 octobre 2011 après cinq ans et demi de captivité dans la bande de Gaza.

Gilad Shalit à sa libération, en octobre 2011. (Crédit : GPO/Flash90)

Une source au sein du Hamas, interrogée par l’AFP, a refusé de commenter la mort du commandant présenté comme « Ali al-Qadi », et n’a donné aucune information sur son sort.

Selon cette source, al-Qadi, 37 ans, est originaire de Ramallah en Cisjordanie, et a été expulsé à Gaza dans le cadre de l’échange de prisonniers palestiniens pour la libération de Gilad Shalit. Le Hamas a également confirmé qu’il était le commandant de l’unité « Nukhba ».

L’attaque sanglante menée par le mouvement terroriste islamiste Hamas s’est soldée par la mort de plus de 1 400 israéliens, en grande majorité des civils incluant des femmes, des enfants et des vieillards, et 3 200 blessés, ainsi que 120 civils retenus en otage dans la bande de Gaza, selon les autorités israéliennes.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.