Israël en guerre - Jour 260

Rechercher

Israël alloue 113 M de NIS à un centre de R&D pour les bioprocédés basés sur des puces

L'Autorité israélienne de l'innovation financera l'infrastructure pour le développement de procédés tels que des capteurs de diagnostic environnemental et des implants intelligents

Sharon Wrobel est journaliste spécialisée dans les technologies pour le Times of Israel.

Cellules cancéreuses sur un fond d'ADN. Image d'illustration (Crédit : Mohammed Haneefa Nizamudeen/iStock/Getty Images)
Cellules cancéreuses sur un fond d'ADN. Image d'illustration (Crédit : Mohammed Haneefa Nizamudeen/iStock/Getty Images)

Israël alloue 113 millions de shekels pour la création d’un nouveau centre de recherche et développement (R&D) visant à renforcer l’avantage du pays dans la biologie combinée avec d’autres sciences à des fins de technologie médicale.

L’Autorité israélienne de l’innovation, chargée des politiques technologiques du pays, a annoncé mercredi un appel d’offres pour la création du centre qui fournira l’infrastructure de R&D nécessaire aux start-ups pour développer des bioprocédés basés sur des biopuces. Cet appel d’offres s’inscrit dans le cadre du programme national de bio-convergence d’Israël.

La bio-convergence est une industrie en pleine croissance qui intègre la biologie à d’autres disciplines telles que l’ingénierie électronique, l’intelligence artificielle (IA), la physique, l’informatique, la nanotechnologie, la science des matériaux et l’ingénierie génétique avancée, dans le but de relever les défis mondiaux de la santé. Les biopuces sont des micro dispositifs avancés qui combinent la biologie, l’ingénierie et la micro technologie.

Ces puces miniatures intègrent plusieurs fonctions de laboratoire sur une seule plateforme et sont capables d’analyser des échantillons biologiques, tels que des cellules, des protéines ou de l’ADN, ainsi que d’effectuer des réactions biologiques, telles que le décodage des gènes, de manière similaire à une puce informatique effectuant de multiples tâches mathématiques. Elles sont utilisées dans des domaines tels que les soins de santé, le diagnostic et la recherche pharmaceutique pour le séquençage de l’ADN, le développement de médicaments, le diagnostic et la surveillance des processus biologiques, entre autres.

L’Autorité israélienne de l’innovation a constaté que les entreprises intéressées par le développement de bioprocédés basés sur des biopuces nécessitent des connaissances dans un large éventail de secteurs et de domaines multidisciplinaires, de la biologie à l’ingénierie et aux logiciels, ce qui est très coûteux et constitue donc un obstacle au processus de développement.

« Le domaine de la bio-convergence a un grand potentiel pour être un moteur de croissance et une source de diversification pour l’industrie israélienne », a déclaré le PDG de l’Autorité israélienne de l’innovation, Dror Bin. « En tant que leader mondial de la technologie et de l’innovation, il est crucial qu’Israël reste en avance dans un paysage technologique en constante évolution et face à une concurrence mondiale féroce. »

Illustration : un scientifique dans un laboratoire. (iStock)

Dans le cadre de l’appel d’offres, l’Autorité israélienne de l’innovation invite les entreprises à soumettre des propositions afin d’obtenir des financements pour construire l’infrastructure de R&D nécessaire au développement de bioprocédés basés sur des puces utilisées pour des applications telles que les capteurs de diagnostic environnemental, les implants intelligents pour le traitement et le diagnostic, les technologies lab-on-chip et organ-on-chip.

Les financements seront accordés aux entreprises et organisations capables de fournir des services dans des domaines tels que l’infrastructure de fabrication de puces, les outils logiciels, l’équipement d’analyse, les laboratoires humides et l’infrastructure de bioimpression pour soutenir la recherche, le développement, la création de prototypes et la validation des bioprocédés.

« Cet appel d’offres revêt une grande importance, non seulement en termes de budget substantiel, mais également en termes de sa capacité à promouvoir ce secteur », a déclaré Bin. « À terme, nous cherchons à créer un centre unique et reconnu à l’échelle internationale, qui fera progresser l’écosystème israélien et favorisera l’émergence d’un nouveau secteur au sein de l’industrie high-tech florissante du pays. »

Le centre devrait disposer d’équipements et de chercheurs issus de multiples disciplines travaillant ensemble pour fournir des services de R&D aux start-ups israéliennes et aux instituts de recherche universitaires.

Israël a défini la bio-convergence comme une priorité nationale en matière de R&D.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.