Israël en guerre - Jour 232

Rechercher

Israël dit avoir déjoué un trafic d’armes « irrégulier » depuis la Jordanie

L'incident s'est produit la semaine dernière près d'Ashdot Yaakov ; de nombreux détails de l'affaire sont soumis à un embargo

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Illustration : ne barrière frontalière entre Israël et la Jordanie, le 19 mars 2023. (Crédit : Yossi Aloni/Flash90)
Illustration : ne barrière frontalière entre Israël et la Jordanie, le 19 mars 2023. (Crédit : Yossi Aloni/Flash90)

L’armée a annoncé dimanche que les forces de sécurité avaient déjoué une tentative inhabituelle de contrebande d’armes depuis la Jordanie vers Israël la semaine dernière, après avoir imposé un embargo sur l’incident.

Peu de détails sur cet incident, qui s’est produit lundi près de la ville d’Ashdot Yaakov dans la vallée du Jourdain, ont été initialement autorisés à la publication.

Le Times of Israel a reçu une description de la contrebande comme étant « irrégulière » et ne ressemblant pas aux tentatives de contrebande précédentes et fréquentes à la frontière jordanienne.

La contrebande a été saisie par des troupes de la 417e brigade régionale et des membres de l’unité antiterroriste de la police des frontières de Matilan. Un embargo a été imposé sur le type d’arme et son origine, l’enquête étant en cours.

Les autorités chargées de l’enquête pensent que les armes étaient destinées à des groupes terroristes en Cisjordanie.

La contrebande d’armes en provenance de Jordanie est un défi permanent pour Israël, le long de sa longue et poreuse frontière orientale, ainsi qu’en Cisjordanie. Les autorités, qui estiment que la plupart des armes sont utilisées par la pègre, se sont engagées à sévir dans le cadre d’un effort visant à mettre un terme à des années d’effusion de sang au sein de la communauté arabe.

L’armée et la police ont intensifié leurs efforts pour mettre fin aux tentatives de contrebande le long de la frontière jordanienne au cours des deux dernières années, et ont commencé à enregistrer quelques succès.

Contrairement aux autres frontières d’Israël – avec l’Égypte, le Liban et la Syrie – la frontière avec la Jordanie est largement ouverte, souvent sans clôture significative, et la surveillance est limitée, ce qui en fait un canal facile pour la contrebande à grande échelle.

En avril, un parlementaire jordanien a été arrêté par les autorités israéliennes pour avoir tenté d’introduire clandestinement plus de 200 armes à feu en Cisjordanie en utilisant son passeport diplomatique. Il a été relâché et renvoyé dans son pays d’origine quelques semaines plus tard, où il doit répondre de ses actes d’accusation.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.