Israël en guerre - Jour 235

Rechercher

Israël expulse 12 employés agricoles originaires du Malawi pour « rupture de contrat »

Recrutés pour travailler dans des exploitations agricoles, ils étaient partis travailler ailleurs

Illustration : Un enfant du Malawi bénéficie d’eau potable grâce au travail d’Innovation Afrique. (Crédit : Innovation Afrique)
Illustration : Un enfant du Malawi bénéficie d’eau potable grâce au travail d’Innovation Afrique. (Crédit : Innovation Afrique)

LILONGWE, Malawi – Le Malawi a fait savoir qu’Israël avait expulsé 12 travailleurs qui avaient quitté les fermes et vergers abandonnés en raison du conflit à Gaza.

Le porte-parole du gouvernement du Malawi, Moses Kunkuyu, a déclaré par voie de communiqué que lesdits employés, « en violation de leur contrat de travail […] avaient quitté leur emploi à la ferme pour travailler dans la boulangerie ».

Depuis novembre, ils sont des centaines de ressortissants du Malawi à être venus en Israël dans le cadre d’un programme gouvernemental d’expatriation de main-d’œuvre portant majoritairement sur de jeunes profils, de manière à faire entrer au Malawi des devises étrangères dont le pays a grand besoin.

De nombreux Malawiens sont sans emploi en raison de la crise économique qui sévit dans leur pays et a entraîné une diminution drastique des budgets publics.

Les exploitations agricoles – un des joyaux de l’économie israélienne – ont perdu des milliers de travailleurs depuis les attaques terroristes dévastatrices du Hamas, le 7 octobre dernier, qui ont déclenché la guerre de Gaza.

Des dizaines de travailleurs étrangers figurent parmi les 252 personnes prises en otages lors de l’assaut du Hamas.

Lilongwe a fait savoir aux autres travailleurs expatriés – dont beaucoup sont des jeunes hommes et femmes – qu’aucune rupture de contrat « ne serait tolérée ».

Kunkuyu invite ses travailleurs à « s’abstenir de tels comportements qui discréditent le pays ».

Quatre des 12 travailleurs concernés sont d’ores et déjà rentrés au Malawi mardi, les huit autres étant attendus ce mercredi, ont indiqué les autorités de ce pays d’Afrique australe.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.